piste-difficile

Siroua et Haut-Atlas en VTT

Catégorie : Partagez vos coups de cœur Création : mercredi 8 avril 2015 00:00

Index de l'article

Voici une longue randonnée en VTT, qui, en 12 étapes, a permis à Frank et à ses camarades de parcourir le jebel Siroua et le Haut-Atlas : 637 kilomètres de piste, 12 725 m de dénivellé ascendant, 15 475 m de dénivellé descendant après 6 mois de préparation. Frank nous présente ici le récit de cette belle aventure, agrémenté d'un énorme reportage photographique de 278 clichés...

Au début, j'ai tracé toutes les pistes Gandini du secteur, puis j'ai réalisé un tracé logique au niveau de l’enchaînement des journées, en fonction des conseils de J. Gandini et de Voyage Forum. 
Ensuite j'ai découpé en tronçons de 50 à 70 km, et de 1000m à 1200m de D+, en tenant compte des villages pour le soir. Cela fera environ 5h à 6h de vélo par jour, et 3h pour les visites, les photos, les pauses, etc... 
Après avoir tourné ça dans tous les sens, ça a donné ceci :

 

  • 1e étape : Agouim - Zaouia Ait Kalla 52 km D+ 1100
  • 2e étape : Zaouia ait Kalla - Tizwat 68 km D+1140
  • 3e étape : Tizwat - Tafrent 51 km D+ 780
  • 4e étape : Tafrent - Tagmout (avec visite de Tizgui et des gorges de Tislit) 52km D+820
  • 5e étape : Tagmout - Talliouine (avec visite de la vallée de Ti n'iddir) 54 km D+ 760
  • 6e étape : Transfert Askaoun - Tifkilt (c'est 5km apres avoir quitté la piste pour Ifni, direction Ijoukak) 45km D+1135
  • 7e étape : Tifkilt - Ijoukak 60 km D+ 1700
  • 8e étape : Ijoukak - Ouled Berhil ( en prenant 9km apres le tizi n'test, une piste qui rejoint Ouled Berhil) 75 km D+ 1160
  • 9e étape : Transfert Tamaloukt - Ait Sidi Bella 52 km D+ 1000
  • 10e étape : Transfert Ait Hassassa - barrage Abdelmoumen 45 km D+ 800
  • 11e étape : Barrage - Immouzer 50km D+ 1200
  • 12e étape : Immouzer - Tamri 60 km D+400

 trace globale

 


 

 

1e étape : Agouim - Aït Kalla

 

Nous voici donc partis de Grenoble depuis 2h du matin, pour une arrivée à Marrakech à 8h10 heure locale.
Notre chauffeur pour les 2 semaines est bien là : Boulemane (comme la ville) habite Zagora. Marié, 3 enfants, il travaille depuis environ 2 ans chez Saïd Moutainbike. Ses parents sont des bergers nomades, et vivent dans le désert au sud de Zagora.

278049P1020685

Nous chargeons donc nos bagages sur le Toy (Land Cruiser), et nous voilà partis à l'entrepôt.
Arrivés sur place, nous nous affairons au montage des vélos, et à la préparation de nos sacoches.
Nous enfilons ensuite notre tenue de "combat" prévue pour les 2 semaines, et nous voilà partis.
Les housses des vélos et les sacs pour le retour restent à Marrakech, et seront acheminées via la CTM sur Agadir, juste avant notre retour en France.
Après 2 heures de route environ, nous voici arrivés à Taddert, pour notre 1ere halte casse-croûte, avec brochettes, salade et thé.
Enfin on prend un peu de temps, car depuis 2h du mat, c'est plutôt la course.

229702P1020686

Nous reprenons ensuite la route direction Agouim, où nous nous arrêtons pour effectuer des achats : eau, pain, tomates poivrons, courgettes etc..., car le 1er soir on doit trouver à se loger chez l'habitant, alors on prévoit des victuailles au cas où…
Après avoir fait le plein de victuailles, nous décidons, vu l'heure avancée (14h30), de faire encore 14 km en 4x4 et de se rapprocher du village de Sour.
Après 1/4h nous voici donc arrivés au départ de notre périple.
Nous descendons donc les vélos de la galerie. Nous chargeons nos sacoches (vu que cette année nous avons un 4x4, nous décidons de n'en mettre qu'une), et vers 15h, nous voici partis en direction de Aït Kalla.

p1020620855219P1020692307218DSCN0024709868DSCN0020

Qu'est-ce que ça fait du bien ces premiers coups de pédales  
Nous commençons par 16 km de goudron, jusqu’à un petit village du nom de Tisgui, et de là, nous attaquons la 1ere grimpette avec un bon % sur 5 km, avec un sol un peu mou, ce qui ne fait rien pour faciliter les choses.

162339P1020714838784P1020718

Pendant ce temps, j'avais demandé à Boulmane de se rendre à Aît Kalla pour trouver à se loger chez l'habitant.
Après un peu plus d'une heure, nous nous retrouvons en haut du col, il est environ 18h, et franchement nous commençons à n'être pas très bien : crampes, maux d'estomac, fatigue.  Mais je pense que le stress de la 1e journée, plus le fait que l'on soit debout depuis 2h du mat, n'arrange pas les choses.

490149P1020748thumb 607097P1020755

Ceci dit, nous arrivons vers 20h à Aït Kalla, par une piste en surplomb de ce magnifique village, et nous avons la bonne surprise de voir que Boulemane nous a trouvé de quoi nous restaurer (un tajine fait avec nos victuailles), et dormir chez l'habitant, dont seule la femme est là, car son mari est à Casa. (il aura quand même fallu qu'elle l'appelle pour lui demander son autorisation, et le prix à nous faire payer. (300 Dirhams au total), avec en prime une bonne douche...... froide, et un p'tit dej le lendemain.
Pour répondre à Fouaise, nous lavons notre linge avec un bout de savon de Marseille et nous tirons un fil d'étendage pour faire sécher tout ça (nous n'avons toujours pris qu'une tenue que nous lavons tous les soirs, et nous avons chacun un fil et des pinces à linges).
Nous sortons nos duvets, et nous nous installons sur les banquettes du salon.
Il est 22h30. Faites le calcul. 2h du mat - 22h30. on tombe tous, en espérant se réveiller avec la pêche.thumb 292020Maroc2013Albert048

Fin de la 1ere journée, avec 38km, et 760M de D+


 

2e étape : Aït Kalla à Tachokchte

 

L'étape devait initialement aller jusqu'à Tizwat, mais au vu de l’état de la piste, notre progression a été relativement lente.
Nous voici donc debout vers 6h45, et nous avons la bonne surprise de nous retrouver tous en pleine forme, après cette nuit revigorante (en plus personne ne ronfle dans l'équipe, le top !!!). 
Le linge a bien séché. Nous faisons un brin de nettoyage, huilage des vélos (poussière oblige).
Un bon petit dej, et c'est parti : il est 8h15.thumb 742374DSCN0037

Les 25 premiers km sont en montée quasi constante : nous allons prendre environ 1000m de D+.
Je dis au chauffeur de partir devant et de nous attendre vers le km 8.5, au croisement de 2 pistes (pour chaque étape, je lui avais fait un roadbook avec les points clés).
Il nous faudra un peu plus d'1h30 pour le rejoindre, par une piste agréable, mais avec un pourcentage assez soutenu, qui va rapidement nous mettre en température.

thumb 746935P1020763506373P1020767643073P1020770411231P1020765764254P1020772657218P1020769

...Nous arrivons au croisement de piste, et nous retrouvons Boulemane, ainsi que notre collègue Rachid qui nous attendent paisiblement en discutant avec un habitant des lieux.
Apparement la piste que nous devons emprunter ne passe pas en 4x4. Après réflexion, je lui indique de prendre la piste qui file vers l'est en direction d'Amassine, et de nous attendre sur le goudron au village de Tachokchte.
Il nous reste environ 38 km, et je lui dis qu'on devrait en avoir pour à peu près pour4h à 5h .
Nous voici repartis par la piste plein ouest, en direction des alpages d'Aït Maghlif, et là, cela se passe de commentaire.

977487P1020781683843P1020784434606P1020786671893P1020787944102P1020801716384P1020808466605P1020813652535P1020820406635P1020827243678P1020828433936P1020834410378P1020836thumb 409626P1020847

...et puis là, un décor champêtre, inattendu, va vraiment nous émerveiller... 
Sur 2 km nous allons rouler sur un green, au pieds de ces géants, gardiens des lieux. 

 

748643P1020857157336P1020860809143P1020863771535P1020867

La seconde étape peut être faite en 4x4 jusqu'à Tachoktche.
Sa partie centrale magnifique, du km 8.5 depuis Aït Kalla au km 27, peut se faire en vélo. La piste est très bonne, et le décor digne de Roger Hart  
Au km 22.5 la route était coupée, mais un passage à la "sauvage" a été créée. (les infos du berbère n'étaient pas exactes).

582493P1020884510773P1020885

....une fois sortis de ce fantastique défilé, nous traversons les azibs de Tiddas, pour ensuite se retrouver à la jonction de la piste qui relie Anzel à Askaoun.

thumb 663421P1020872774377P1020874649568P1020877

...et maintenant commence une grande descente sur environ 20km, qui nous conduira à Tachokchte. A savoir que km 32, dans une épingle, il vaut mieux prendre s'il on est en 4x4 la piste de gauche, qui nous conduit à Amassine, et qui est en bien meilleur état.
A noter que vers le km 26, il y a de nombreuses bergeries dans le vallon de Tadrart.

280535P1020894848700P1020900

...nous voici arrivés à Tachokchte. Mais à cause de ces "paysages de rêve" on arrive 5h30 après avoir quitté Boulemane et Rachid.
Il est déjà 15h, et il reste 22km de piste pour aller à Tizwat !!! Et de plus par une piste pas toute plate.
Je réfléchis: 
- 22km, environ 3 bonnes heures.
- Pas de village avant Tizwat. Si on y va, faut aller jusqu'au bout !!!
Du coup, on ne prend pas le risque. Ici il y a un hôtel (bon, sans électricité ni eau, mais les matelas sont là , avec encore le plastique d'emballage). 3 personnes arrivent pour nous préparer à manger.

 

316018Maroc2013Albert107121988DSCN0066207242Maroc2013Albert117545964P5140052

On négocie le prix à 350 dirhams la 1/2 P. (oui, mais 350 D pour les 6). Du coup, on se lave avec des lingettes.
On va à la rivière juste en dessous pour laver notre linge, que l'on étend aux barreaux des fenêtres.
On se rend  en 4x4 au village de Tamazighet situe 20 km plus à l'est (c'est du goudron) pour faire des courses, car à Tachokchte il n'y a rien.
Enfin retour à l'hotel, et là, partie de belote acharnée jusqu'à l'heure du tajine, et ensuite dodo.


 

3e étape Tizwat - Tafrent

 

Au matin du 3e jour, le ciel est toujours bleu, et la température idéale pour pédaler. Je prends la décision de rallier Tizwat en 4x4, afin de respecter notre timing initial.
Les 22 km que nous aurions dû faire la veille s’avèrent magnifiques, mais terriblement difficiles.
La piste, après avoir franchi deux cols, est complètement abandonnée, (piste O6 du Guide Gandini, du km 68.5 au km 47.7)
On se fait confirmer par un berger que la piste n'est plus carrossable, mais on se dit que l'on verra bien...
Et bien 2 heures plus tard, nous voilà arrivés à Tizwat. Il a bien fallu à plusieurs reprises boucher les trous sur la piste pour permettre au 4x4 de passer, mais en y allant doucement et précautionneusement, nous y sommes arrivés.
En fait la bonne piste qui va à Tizwat passe maintenant par le village ou l'on s’était ravitaillé la veille. (Tamazighet) 

thumb 935454P1020924

...il est 10h30 lorsque nous demarrons à vélo de Tizwat.
La piste est vraiment agréable, et on se dirige vers le village de Aït Tigga qui est sur un mont, et qui domine une vallée de chaque coté.
Ensuite la piste reste vallonnée sur une vingtaine de km...

989502P1020929409074P1020933thumb 245658P1020943

...et puis voilà qu'au km 25, on aperçoit en face de nous, sur le versant opposé, une piste taillée dans la montagne. Il faut se rendre à l'évidence... c'est bien par là que l'on doit passer.

thumb 761594P1020944

La montée fait un peu plus de 4km, sur 200 de D+. Le pourcentage est régulier et raisonnable, mais l'impression de loin est plus spectaculaire. Dans la montée, on aperçoit en contre-bas une retenue d'eau encaissée au fond de cette vallée.

thumb 998252P1020957613397P1020960344252P1020961

Arrivés en haut du col, on en profite pour se restaurer avant la descente sur Tafrent.

477793P1020966

... et puis nous voici repartis. Il reste 20 km pour arriver à Tafrent, ou l'on arrivera vers 17h15.
Entre temps on se  fait inviter à boire le thé au village de Talouste.

thumb 640036P1020969

Ensuite une grosse descente agréable, le vent dans l'dos ( on descendra de 400m sur 7km).

thumb 530505P1020983568775P1020976879766P1020984

Et enfin une petite montée sur 7 km également, mais avec le vent de face, dont on se souviendra longtemps (de Nqob à Tafrent).
Arrivés à Tafrent, nous avons été très chaleureusement accueillis chez l’habitant : thé, douche, soupe, couscous.... et plein de tapis avec lesquels nous avons recouvert le sol pour pouvoir nous installer pour la nuit. Sur ces trois premiers jours, nous n’avions aucun point de chute. Mais franchement, l'hospitalité berbère, c'est quelque chose....
L'étape s'est terminée à 51km pour 880m de D+.

997778Maroc2013Albert155608701Maroc2013Albert156

 


 

4e étape : Tafrent - Tagmout

 

Au matin du 4e jour (il en reste encore 9 !), nous démarrons notre étape (avec un temps très frais : 9°c environ) en direction d’Assaïs, mais quelques kilomètres avant, nous empruntons la piste en direction du village de Tizgui.

 732118Maroc2013Albert161

Depuis le carrefour sur la route de Tallouine, la piste monte sur 8km et 400m de D+ que nous mettons 2 heures à parcourir (je parle souvent de D+ et de km, mais en vélo ça a son importance. La piste est très bonne, et cette vallée, très très belle.

841359P1020993776443P1020994thumb 895410Maroc2013Albert181356274P1030017thumb 442959Maroc2013Albert177977476P1030004688893Maroc2013Albert185501341P1030006thumb 235945Maroc2013Albert187

Arrivés sur place, nous nous rendons dans la maison d'Abdallah Ousaïd (mentionné par J. Gandini), mais il n'y a que son frère. Nous sommes très bien accueillis par toute la famille, y compris les enfants qui sont venus d'eux-mêmes nous serrer la main. Après avoir bu le thé et acheté du safran, on nous propose de visiter le fameux grenier de falaise moyennant 100 dirhams. Proposition que l'on s'empresse d'accepter.

533531P1030007thumb 194424DSCN0160877158P1030015673720P1030013

Nous voici repartis de Tizgui en direction de Tislit.
Arrivés à l'entrée des gorges coté est, il faut se rendre à l'évidence : celles ci ne sont pas praticables à vélo. Ni une ni deux, nous profitons d'avoir un 4x4 pour charger nos vélos sur la galerie, et demander à Boulmane d'aller nous attendre de l'autre coté, pendant que nous les traverserons à "paturons". Le site est magnifique, et nous mettons une petite heure à le traverser.

thumb 392525P1030022258285P1030023521843P1030024926669P1030025605166P1030026395158P1030027842950P1030028

Arrivés au bout des gorges, nous tombons sur un petit village, ou nous attends Boulemane, à proximité d'un gite avec lequel il a négocié un petit repas qui s'annonce bien sympathique (chouette, on va pas manger nos sardines en boite aujourd'hui). 
En plus il est quasiment 14h, et la faim commence à se faire sentir.
On se déchausse, et on s’installe autour de la table, assis sur les tapis. Et là : salade marocaine et omelette berbère. Hummmm ça fait du bien.
Après avoir terminé les oranges, on est repus. Et c'est là que la maîtresse de maison nous amène un couscous qui nous laisse pantois.
On se regarde...et puis tant pis, on lui "torche" son couscous. Mais là, on a vraiment du mal à repartir...

659579Maroc2013Albert209281222Maroc2013Albert210

Et nous voici repartis.
"Nom d'un chien", pour repartir du village, il y a une montée sur 800m avec au moins du 18%. Autant vous dire qu'en haut de la montée, une bonne partie du repas est déjà digérée. Ensuite nous rejoignons la route goudronnée, et nous finissons tranquillement notre étape jusqu'à Tagmout, ou nous arriverons vers 16h30. L'étape a fait 50 km pour 1020m de D+.

521058P1030030891824P1030033

Nous arrivons à l'auberge "au pied du Siroua", ou l'on est content de prendre une douche avec de l'eau chaude (enfin... tiède). Ensuite on en profite pour visiter le village et faire quelques courses avant de revenir pour le souper et notre partie de belote quotidienne.

467965Maroc2013Albert219319633Maroc2013Albert223


 

5e étape : Tagmout - Talliouine

Il est 8 h lorsque nous partons en direction de Talliouine avec, sur notre parcours, la visite de la vallée de l'assif n'Wamrane. Cette vallée se prend au village de Mazwad, et la boucle que l'on va faire, (j'ai bien dis une boucle, enfin en grande partie) sera de 20km avec 500 m de D+ et D-. La montée jusqu'à Atougha (le dernier village du fond de la vallée) est vraiment très agréable, et cette vallée vaut vraiment le détour.

thumb 449565Maroc2013Albert226674538Maroc2013Albert224513492Maroc2013Albert228

Donc, arrivée à Atougha, la route s’arrête et nous nous retrouvons bloqués par la force des choses.
Il y a bien une piste que l'on aperçoit sur l'autre versant, mais pour l'atteindre il y a environ 1 heure de marche avec le vélo sur le dos. Bref, on prend la décision d'y aller, et nous voilà partis.
Déjà 50 m de descente pour atteindre la rivière. Et ensuite environ 100m pour atteindre cette fameuse piste que l'on voyait du village.

thumb 900303Maroc2013Albert231365200P5170136672237P5170135764675P5170134472450P1030039thumb 165729P5170137

Ca y est, nous y voilà. Maintenant nous remontons sur nos montures pour atteindre le col, d'où nous aurons une vue magnifique, avant de redescendre par une ancienne piste à l'abandon, où nous devrons à plusieurs reprises mettre pied à terre lors de passages délicats.

519661P1030041343303P1030044thumb 630193Maroc2013Albert243808323P1030047186065P1030048417147P1030052

Après être redescendus sur la route de Talliouine, nous nous posons au sommet d'une côte, pour casser un bout d'croûte, puis nous repartons par la piste, jusqu'à Tallouine où nous arrivons vers 16h, et nous faisons connaissance avec Mahfoud (brave homme). Ensuite mécanique, douche et visite de Talliouine plus achat de victuailles, car pour les 2 prochaines étapes, c'est un peu l’inconnu.

thumb 140911Maroc2013Albert269519817P1030055576746P1030058thumb 123943Maroc2013Albert276

La sortie totalise 55km pour 1050 de D+.


 

6e étape : Askaoun - Tifkilt

 

 Nous disons au revoir à Tallouine pour un transfert en 4x4 jusqu'à Askaoun qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres. La route est belle et agréable, et une heure plus tard, nous arrivons à notre point de départ. Nous déchargeons nos vélos et nous voila partis, il est 9 h 30.
J’appréhende un peu cette étape car, sur Google Earth, la zone est quasiment toute floutée, et je n'ai pas pu la tracer précisément.

608823P1030060thumb 613612Maroc2013Albert286396730P1030064thumb 202655Maroc2013Albert292800202P1030068427881P1030072

Après une quinzaine de kilomètres, nous arrivons à un col, et s'ensuit une descente sur 8 km jusqu'au village d'Ilemsane.

thumb 357780Maroc2013Albert298thumb 325264Maroc2013Albert313932935P1030075thumb 942694Maroc2013Albert311

Arrivés en bas du trou, nous traversons un petit pont, et nous voici repartis pour une petite ascension de 5 km par une piste raide au départ, mais qui s'abaissera par la suite. En haut du col, nous bénéficions d'un panorama à 180°, et vu qu'il est 13 h 00, nous en profitons pour casser la croûte.

thumb 959427DSCN0369thumb 843841Maroc2013Albert315386504P1030078145882P1030081

A peine repartis, on tombe sur un croisement de piste, et là franchement, je ne sais pas. Plouf plouf, on prend tout droit, et 2 km plus loin on rencontre un berger (il tombait bien celui-là !). Boulemane s'empresse de lui demander la piste pour Igli. Et bien perdu, il fallait prendre l'autre piste. Demi-tour jusqu'au croisement, et là on pique dans une descente vertigineuse toute en lacets sur la partie haute : 8 km pour 650 m de D-.

456771P1030084719777P1030085302823DSCN0383611259DSCN0384

Arrivés au croisement de la route qui mène d’Aoulouz au lac d'Ifni, nous nous arrêtons quelques minutes après cette longue descente qui nous a donné des crampes.
Tout à coup je m'affole, je balance mon casque, abandonne mon vélo sur place et je pars comme un dératé... je viens de me faire attaquer par des abeilles en furie, et je vois Régis qui fait de même, et après avoir enlevé son casque, il s'en met un de ces coups sur la "gueule" : on ne saura jamais si la bosse qu'il a à l’œil c'est l'abeille ou le coup de casque ou les deux (par contre l'abeille ne s'en remettra pas).

184470Maroc2013Albert401

Après ce bref intermède, nous reprenons notre chemin, en remontant la route sur 3 km jusqu'au village d'Igli, et là nous prenons à gauche la piste qui va en direction de Tifkilt. Après 5 km de montée sur une piste en plein travaux, nous arrivons à Tifkilt, mais après 1/2h de porte à porte nous n'arrivons pas à trouver où nous loger, alors nous décidons de redescendre jusqu'à Igli, pour trouver un toit pour la nuit. Et là nous tombons sur une grande maison restaurée, où l'on nous propose : gite, couverts et hammam. Ça tombe bien, le hammam va nous revigorer.

177267P1030091892031P1030089629081Maroc2013Albert340807899Maroc2013Albert336

Une étape de 55km pour 1150m de D+.


 

7e étape : Tifkilt - Ijoukak

 

Et bien cette fois, on y est. L'étape tant redoutée depuis le début, c'est pour aujourd'hui.
Celle où on se pose tant de questions:
- l’état de la piste ?
- le 4x4 va t'il passer?
- arriverons nous au bout?
- est-ce-que notre tracé est exact ?
Bon, de toute façon, on y va, et on avisera sur place en fonction des événements. Tant que le 4x4 arrivera à passer, on aura toujours une solution de repli.
Nous chargeons donc les vélos pour retourner à Tifkilt, vu qu'on a déjà fait la montée hier en fin de journée . (faut pas abuser des bonnes choses). Arrivés à Tifkilt, nous déchargeons les vélos, et nous voilà partis pour une grosse journée : il est 8h30.
Le 4x4 restera derrière, il partira dans une bonne heure, histoire de prendre un peu d'avance.
La 1e partie de l'étape est essentiellement de la montée : 25km pour 1200m de D+.

thumb 222668Maroc2013Albert341449835P1030095124633P1030096787173P1030097521390P1030101674281P1030104

 Après une toute petite descente (tellement petite qu'on ne l'a pas senti), nous arrivons au village d'Assaka (km13) et là, 13km de montée sans interruption nous attendent, pour 850 m de D+.
Les Caterpillar sont là, la piste est belle, sauf que, sur 2 km, ils n'ont pas passé le rouleau compresseur, alors du coup la piste est difficile. On s'enterre légèrement à chaque coup de pédale, et la température voisine les 40°C.
Tant bien que mal, nous aurons mis 4 h3 0 à arriver au sommet du col, il est 13 h 00. On redescendra légèrement derrière le col, pour la pause casse-croûte bien méritée.

776269P1030105279818P1030107658595P1030121thumb 749487P5190183thumb 131156P5190186thumb 246876Maroc2013Albert380181664P1030119thumb 822253Maroc2013Albert382433601P1030130

Après une bonne 1/2h d'arrêt casse-croûte, nous remontons sur nos vélos, il ne s'agit pas de s'endormir (on aurait bien fait une p'tite sieste), car il nous reste encore plus de 30km et 400m de D+, soit environ 3 h 30 de pédale ...
Les 13 premiers km après notre pause, sont plutôt descendant, avec des paysages de maquis (on dirait la corse).
Vraiment le décor a changé, et en plus il est beau.
Sur cette partie, il y a deux embranchements de pistes, où il faut être vigilant.
Le 1er est 4.8 km après le col, ou il faut prendre la piste de droite (la gauche retourne dans la vallée vers Ouled Berhil). Au 2e, 500m après, il faut prendre la piste de gauche (je vois pas ou va celle de droite, la zone n'est pas très nette).
Et puis, une fois ces 13 premiers kilomètres fait, les 4,5 km suivants (piste de droite) sont une superbe montée régulière et bien roulante. On se surprend même à rouler à une bonne allure après 7 h de vélo. (y'avait p’têt’ pas qu'de l'huile d'olive dans les boites de sardines )
1/2 h après, nous voici au sommet du col, et là il nous reste plus qu'à descendre sur Ijoukak, par une piste en lacets avec un très fort dénivelé (attention, au sommet du col, c'est la piste de droite qu'il faut prendre.)
Il est plus de 17h, nous arrivons chez El Houssein. L'étape totalise 62 km pour 1650 m de D+

L'étape tant redoutée s’est bien passée, elle était très exigeante, parfois éprouvante, mais le beau temps, et la qualité de la piste nous ont permis de la réaliser en un peu plus de 8 h 30, et d'arriver pas trop exténués.
Une petite anecdote, Bébert a eu sa 1e et sa 2e crevaison, et vous verrez par la suite ça ne sera pas la dernière.

325338P1030128875326P1030129391576P1030132989258P1030133890894P1030134324020P1030138799753DSCN0402672123P5190193

... donc la descente sur Ijoukak c'est 9km pour 900m, tout en lacets. 
Arrivés au gite nous faisons connaissance avec El Houssein, personnage très attachant, qui a vécu longtemps dans le nord de la France, d'ou son excellent français.
Nous réalisons les corvées d'usage : mécanique et lavage vélos (beaucoup de poussière), lavage du linge et... partie de belote avant de passer à table (en fait les équipes à la belote, c'est Bébert et Régis, contre Rachid et moi. Et bien sur l'ensemble du séjour on a gagné 16 parties à 13. Faut pas leur dire ils sont furax).

993837Maroc2013Albert396915711DSCN0407903557P1030142thumb 318372DSCN0408712918P5190204582922Maroc2013Albert399

 


 

8e étape : Ijoukak - Taroudant

 

Après une bonne nuit réparatrice, tout le monde se léve en bonne forme. El Housseine est déjà parti, il avait rendez-vous avec les autorités pour des problèmes de papiers pour sa "Merco".
Une fois le p'tit dej englouti, nous décidons de faire un coup de 4x4 jusqu'a Ifourirène (en un seul mot) , c'est juste après Tinmel, afin de raccourcir légèrement l'étape, pour pouvoir prendre un peu le temps de se balader dans Taroudant.
Nous démarrons donc à pédaler, il est 8h30, il fait frais, mais aujourd'hui c'est goudron (enfin pas tout à fait), et nous réalisons l'ascension du Tizi n’Test tranquillement. Le dénivelé est régulier et pas très fort. 
Il nous faut à peine 3 h pour arriver au col, et nous nous arrêtons pour la pause thé.Pas de chance. après une montée au soleil, nous arrivons au col avec le brouillard. Nous décidons de manger au resto juste en dessous, en espérant que ça laisse le temps au brouillard de se lever.

637214P1030144623760P1030147thumb 154262Maroc2013Albert412thumb 599744DSCN0419thumb 485905Maroc2013Albert416771419P1030152129267P1030150

... Après s’être encore une fois bien restaurés, nous allons pour reprendre la route, mais ce satané brouillard est toujours là. Nous commençons à descendre tranquillement lorsque tout à coup le brouillard disparaît, et un splendide spectacle s'ouvre à nos yeux (vous, vous l'avez vu plusieurs fois, alors ça vous fait peut-être plus rien, mais nous c’était une première). Nous nous arrêtons 5 minutes pour admirer ce panorama gigantesque, et nous reprenons la descente avec les yeux qui scrutent partout.

574559P1030153899314P1030154

Et puis là, dans un virage à 180°, une piste part sur la droite en montée, et rejoindra le pied de la descente du test, 25 km plus bas. Je suppose que beaucoup d'entre vous la connaissent. Si ce n'était pas le cas, je vous conseille vivement de la découvrir, car elle est tout simplement merveilleuse.

622849P1030156632154P1030158thumb 894693Maroc2013Albert433783896P1030162thumb 493078P1030163496157P1030167607141P1030170901600P5200226784044DSCN0437

Après cette agréable descente à travers les villages, sous les noyers et figuiers, nous arrivons à l'intersection de la route du Test, et de là nous mettons les vélos sur la galerie, direction Taroudant, chez Yves de Dar Dzahra.
Arrivés à proximité du Riad, nous téléphonons à Yves, qui vient nous chercher sur son beau vélo, avec un grand miroir comme rétroviseur. Le personnage est "simple" et très agréable.
Et là, nous pénétrons dans le Riad, et on se trouve un peu perturbés devant ce luxe, car jusqu'à présent nos hébergements étaient tous corrects, à très corrects, mais là c'est la classe au-dessus. En plus y'a d'la bière et du rosé. Ça fait 10 jours qu'on a pas bu une goutte d'alcool. Nous passerons deux jours chez Yves car l'étape de demain, est une boucle vers les villages, juste au dessus de Taroudant.
L'étape de la journée a fait 66km pour 1080m de D+.

355192P5220260895861DSCN0442thumb 875848P5220261254406Maroc2013Albert440136434Maroc2013Albert468


 

9e étape : Tamaloukt - Ida Ou Gailal

 

 Pour la 9eme étape, Philippe et Rachid ont décidé de faire du shopping à Taroudant. C'est donc avec Régis et Albert, que l'on se rend à Tamaloukt, d'ou elle démarre. Il est 9h15 lorsqu'on commence à pédaler en direction de la vallée qui monte jusqu'au village d'Imoulas.La montée durera 29 km, avec des passages assez pentus, notamment après le village d'Imoulas, ou les 4 derniers kilomètres nous ont fait quelques peu souffrir.Sinon ce parcours sera très agréable, avec sur les premiers km la construction d'un barrage destiné à l’irrigation (à noter km 10, la présence du gite Mentaga).Arrivés à Imoulas, nous avons pu prendre un thé dans un "bistrot" (il y en a même deux).Ensuite nous avons fini l'ascension, pour enfin nous poser pour le picnic quotidien. Nous aurons mit 4h  pour arriver au sommet.

thumb 408203P5210231650723P1030174thumb 313711P5210233thumb 713727P5210236605437P5210238795454P5210240544292P5210241160783P5210243866273P1030179thumb 845674Maroc2013Albert456865780P1030184260743Maroc2013Albert457

Ensuite nous effectuons les 5 km de descente sur une belle piste, avant de retrouver le goudron, pour une descente finale sur Ida Ou Gailal, ou nous arriverons vers 15h30. Boulemane viendra à notre rencontre, pour nous ramener sur Taroudant.
L'étape aura fait 58 km, pour 1120m de D+.
Nous passerons alors notre deuxième soirée dans le Riad d'Yves.

731516P1030188507159P1030185thumb 941411Maroc2013Albert463thumb 845560P5210257372059P1030190

Et puis une dernière chose. 
Vous savez quoi ? Et bien Bébert n’a même pas crevé... Bizarre non ? 

 


 

10e étape : D'Eddir à Abdelmoumen.

 

Et pourtant, tout avait bien commencé.
- On avait bien dormi... (Dar Dzahra à Taroudant)
- On avait bien déjeuné...
- Il faisait grand beau...
enfin bref, une journée normale.
En plus l'étape se voulait tranquille, et décrite "coup de cœur" pour Gandini.

A peine 40 km pour 600 m de D+ (oui mais au Maroc)
Ceci dit tout se terminera bien, mais Dieu que cela a été chaud.
... ce qu'il faut quand même rajouter, c'est que l'auteur décrit dans son guide (édition 2006) qu'il n'a pas pu faire 12 km se situant au milieu du parcours, la route étant en très mauvais état. 

Frank 0

Mais bon, peu importe, on se dit qu'en vélo on passera toujours, et peut-être même que la piste a été réparée.

Arrivés à Eddir, c'est jour de souk. Il est 10h30, et nous nous renseignons auprès des Berbères pour savoir si le 4x4 peut passer jusqu'à Abdelmoumen.
Là ils sont catégoriques. Même à pied ça ne passera pas, qu'ils disent.
Bof, on se dit qu'ils exagèrent, et nous décidons d'y aller, on verra bien.
Le 4x4 quand à lui fera le tour, on le retrouvera dans l'après midi au barrage d'Abdelmoumen. 

Frank 1thumb Frank 2

... le départ est assez raide, puis se radoucit, pour nous offrir 12 premier km agréables à pédaler, ou l'on surplombe l'oued Issene qui serpente en contre bas, nous offrant des paysages fabuleux.

Frank 3Frank 4
Jusqu’à là, on ne regrette pour rien au monde de s’être aventurés dans cette vallée.

... bon et bien voilà, il est 12h30 et nous arrivons tranquillement à Tazouint situé au km 13.5, quand tout à coup, il faut se rendre à l'évidence, les Berbères avaient en partie raison. 

Frank 5thumb Frank 6

la route est coupée, mais un petit sentier est tracé

Frank 7thumb Frank 8

sur environ 40m nous sommes obligés de descendre de vélos.
on va dire que pour l'instant, c'est rigolo. 
Vu de loin, c'est spectaculaire. Y'a quand même de la pente et du vide
En fait, le village suivant, se trouve à 13 km de là. Les villageois n'ont pas daigné entretenir ce tronçon de piste, car celui-ci nécessitait énormément de travail , pour finalement peu d’intérêt, étant donné que pour aller à ce village (Tanamert), un accès existe depuis le barrage d'Abdelmoumen. Mais à ce moment précis, on ne le savait pas, (sinon je pense que l'on aurait fait demi-tour) alors nous avons continué.

Frank 9

Après ce premier passage délicat, nous nous sommes remis à rouler 500 mètres avant un deuxième arrêt pour un nouveau passage délicat et une première crevaison de Bébert.

thumb Frank 10thumb Frank 11

La piste était taillée dans la pente, et serpentait en suivant les lignes de courbe, et en montant progressivement. Mais à chaque virage à gauche, cela formait une ravine depuis le haut de la falaise, qui à chaque pluie venait dégrader, voir emporter complètement la piste. Nous avons eu au moins 20 passages plus ou moins délicats.

thumb Frank 12thumb Frank 13

Trois d'entre eux nous on fait réfléchir un bon moment avant de les franchir.

thumb Frank 14thumb Frank 15thumb Frank 16thumb Frank 17
Nous y sommes quand même allés, mais il a fallu s'entraider pour passer les sacoches, puis les vélos.

Frank 18
Moi qui ai le vertige, je n'ai même pas pu revenir chercher mon vélo, après avoir passé ma sacoche.

A un moment deux ânes et un mulet étaient allés s'enfiler sur un de ces passages, et se sont retrouvés bloqués au milieu. Nous avons dû aller leur faire faire demi-tour afin que l'on puisse passer.
De plus, comme la piste n'était pas entretenue depuis des années, et qu'elle était bordée d'arganiers, les épines jonchaient le sol, et nous nous sommes mis à crever à tour de rôle. 

Frank 19

Un autre passage délicat

Pris par la peur de devoir faire demi-tour à tout instant, faute de pouvoir passer, je vous certifie qu'à la sortie je n’étais pas très fier d'avoir embarqué l'équipe dans cette galère. 
Entre-temps, nous avions vu que Boulemane nous avait appelé plusieurs fois sur nos portables. 

Frank 20
Pris dans notre galère, nous n'avions pas vu l'heure passer. Et pour faire 30 bornes, il ne faut pas 8 heures d'habitude. Nous l'avons appelé pour le rassurer, et lui demander de venir à notre rencontre le plus possible, pour pouvoir nous ravitailler en eau. 

Frank 21

Arrivés au village de Tanamert, Boulemane est là... soulagement. On est sacrément content de le retrouver. On s'envoie une bouteille d'eau chacun, mais ensuite, personne n'a envie de monter dans le 4x4. On a tous besoin de rouler pour se dégourdir les jambes. 

Frank 22

Il nous faudra encore 3/4 heure pour aller jusqu'au barrage (8km pour 200m de D+ ) et là nous chargerons les vélos (il est 19.00 h), vers l’hôtel Zolado (direction Tazarine) que nous a déniché Boulemane. 
L'étape était enfin terminée, et on aura roulé 31.5 km pour 635 m de D+ , et surtout 8h30 pour les réaliser. Malgré la galère, nous avions pu prendre quelques photos sur le décor qui nous entourait. 
Mais bon, tout s'est bien fini, et aujourd'hui quand on en reparle, ça nous fait des frissons.

 


 

11e étape : Du croisement de la route du barrage à Imouzzer

Ce matin, on relativise. : on sait qu'on a une étape assez courte, mais avec un dénivelé comportant de fort pourcentages. Mais après la journée d'hier, cela ne nous effraie même pas, car on sait (on s'est renseigné) que la piste que l'on va prendre est belle et propre.
Il est 9 h 00 lorsqu'on démarre du croisement (avant,on était allé acheter une chambre à air neuve pour Bébert), et la première partie est une bonne montée sur du goudron, pour ensuite redescendre, et se diriger au départ de la piste, qui devrait être la plus raide de tout le périple. 1 h plus tard, nous nous trouverons au départ de celle-ci.
De leur coté, Philippe et Rachid sont partit en 4x4 avec Boulemane, pour visiter la grotte de Witamedouine.

754846DSCN0507675157DSCN0511890215DSCN0512874906DSCN0519

Comme je le disais précédemment, nous arrivons au pied de cette terrible montée, qui commence par un premier kilomètre avec un revêtement en pierre sous forme d'une dalle, avant de se transformer en terre. Au totalelle totalisera quasiment 5 km pour 500m de D+. On la montera en 1h15 sous un cagnard terrible, avec des petits passages à plus de 20%.

646283P1030235858940P1030236124515P1030237thumb 403159P5230294thumb 752001P1030240

Pffff ! ça y est, on est en haut du col. Ah, il n’était pas très long, mais pas beaucoup de zones de récupération non plus. Ça monte, ça monte et....ça monte. Et raide en plus. 
Après une courte pause, on démarre à la descente, sur environ 4 km, avant de réattaquer une seconde montée (moins raide, celle là), et de tomber sur des charbonniers en plein boulot. A priori (si j'ai bien compris) ces gens se déplacent pour fabriquer à la demande du charbon de bois.
Arrivés en haut du col, nous basculerons dans la vallée suivante, pour se poser pour la pause casse-croûte (aujourd'hui on va pas la zapper !).

thumb 770675P5230298324709P1030242378335P5230296122563DSCN0526

Nous voici donc repartis pour les 12 derniers kilomètres en légère montée, avant la descente finale sur Imouzzer. Cette dernière partie nous fait suivre un énorme cirque (montagneux) qui nous donne un superbe panorama.

477397P1030247952861P1030249480274P1030250737360P1030252940973P1030253902916P1030255

Nous sommes arrivés tranquillement aux alentours de 15h, l'étape a fait 37 km pour 1320m de D+
L’hôtel des cascades est très beau, très propre, le personnel très attentionné. Dès que la corbeille de pain est fini, ils en ramènent une. On mange très bien, en plus à la carte. En bref, on n’a pas aimé. 
Je vais paraître difficile, mais c'est vraiment trop impersonnel, et au Maroc, on ne s'attend pas à ça (enfin pas nous). Mais bon, cela reste secondaire.
Sinon, nous sommes allés visiter les cascades. Ils sont bien organisés avec guides, gardiens de parking, plongeurs de haut vol, marchands de bibelots…
La visite est sympa, mais après 10 jours, perdus dans l’Atlas, sans entendre une seule fois "donne-moi un dirham", ça fait drôle. C'est trop d'un coup. Mais bon, cela nous empêchera pas de revenir.  

167526Maroc2013Albert527195915DSCN0531thumb 133506DSCN0541thumb 970428DSCN0543933283P1030262thumb 539428Maroc2013Albert539

 


 

12e étape : Imouzzer - Imsouane

 

Et bien oui, c'est la dernière étape... Initialement, on devait arriver à Tamri, mais sur les conseils de Claude, nous irons jusqu'à Imsouane (et c'était un très bon plan). Philippe et Rachid ont décidé de partir à Agadir avec Boulemane, pour récupérer nos bagages transférés par Saïd Moutainbike, et aussi pour aller au souk et nous rejoindre ensuite à Imsouane.
Il est 8 h3 0 quand nous démarrons en vélo, pour une étape qui sera 100% goudron (même là, Bébert s'est débrouillé pour crever !). Les 16 premiers km sont à sens unique. Une descente de 750m de D-. Ensuite le terrain sera varié. Une montée, une descente, une montée, une descente, une montée, une descente, une montée, une descente jusqu'à l'océan. Nous arrivons à 15h à Imsouane, pour une étape de 82 km et 1090m de D+ , mais 2235m de D-.

148700P1030263197012P1030264135711P5240309816965P5240310997260P5240313961682P5240315thumb 506300P5240318238130P1030292667303P1030294992572P1030295thumb 528713IMG25021

…Et bien ça y est. On a fait les 2 derniers kilomètres, et nous voici arrivés sur le port d'Imsouane. Philippe, Rachid et Boulemane sont là, ils viennent de finir un plat énorme de poissons frits et grillés. Et bien malgré notre arrêt à Assaka 1h avant, on commande le même, que nous nous mettons à dévorer, tellement c'est bon. 
Le petit port d'Imsouane est très agréable sans trop de touristes.
Après s’être ravitaillés, nous remontons la piste le long de la plage, et nous nous faisons inviter par un indépendant du surf, possédant sa maison sur la plage, et louant même des chambres, taillées dans la roche.
Nous nous rendons ensuite à l'auberge Tsara, qui d’après les "ouï-dire", n'a pas vraiment bonne presse.Mais en faite on s'est aperçu que c’était parce qu'elle vendait de l'alcool, et que beaucoup de marocains se retrouvaient là pour s’ennivrer.
Sinon pour nous s'est terminé. Nous démontons nos vélos pour les mettre dans les housses, et nous allons ensuite boire une bonne mousse, et parachever notre victoire à la belote.

thumb 648811P1030302870390P1030306thumb 929737P5240323424813P1030308thumb 278752P5240325thumb 801759Maroc2013Albert571802905P1030309thumb 396133P1030310

 

 

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies sur votre ordinateur, tablette ou smartphone dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.    OK  

x

 

 

 

 

Extrem'Sud Éditions, enseigne du groupe Serre Éditeur, est titulaire des droits d'auteur et de propriété industrielle sur la structure générale, les textes, images animées ou non, les marques, logos et tous les éléments composant le site extrem-sud.com. Toute représentation ou reproduction totale ou partielle de ce site ou d'un de ses éléments sans autorisation expresse et préalable de Serre Éditeur est interdite. Cette reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. © 2005-2016 by Serre Editeur.