en-vtt-dans-le-sagho

De Sidi Flah à Aglou en VTT

Catégorie : Partagez vos coups de cœur Création : lundi 7 mars 2016 14:05

Index de l'article

Comme en 2013, départ à 2h du mat de Grenoble, pour une arrivée à Marrakech à 8h, où notre fidèle Boulmane est là pour nous accueillir....
Une fois les bagages récupérés, nous nous dirigeons vers l’entrepôt, ou commence l'aventure, avec notamment le remontage des vélos avant le départ direction Ouarzazate...

0001

Nous voici donc partis, direction le Tichka. Nous nous arrêtons vers 13h, pour nous remplir un peu la panse, avec des produits locaux. Ce resto est situé après les douars de Taddert, c'est clean, WC à la française, et repas correct.

0002

0003

Arrivés à la hauteur d'Idelsan, nous nous rendons au souk pour faire le plein d'eau, légumes, fruits, etc...pour les 2 jours suivant, car dans le Sagho, ça va être difficile de trouver une supérette ouverte.   
Nous bifurquons ensuite à droite, histoire de voir, si le Daddès peut-être traversé, après avoir repéré une piste d'une bonne vingtaine de km, sur l'autre rive, nous permettant de relier Sidi Flah, sans emprunter le goudron.
Nous avions prévu initialement de réaliser cette partie à vélo, mais l'heure tardive nous contraint à renoncer, et c'est vers 20h que nous arrivons au gite d'Hakim à Sidi Flah.

0005   0004

Traversée du Daddes, à la hauteur de Sidi Flah.

0006

Nous voici donc rendus au gite chez Hakim, ou nous sommes accueillis par son père, Hakim vivant à Casa.
Gite simple mais propre : bon accueil, bon repas, bons lits... Seau d'eau, chauffant avec la chaudière extérieure à bois pour la toilette. Prix: 100 Dh par personne, rien à dire...
Après notre repas, la douche et notre dernier thé à la menthe, nous allons vite au lit, car demain les choses sérieuses vont commencer... 

0007   0009
     
0012   0010

 


 

6h30, tout l'monde debout  
Nous plions nos affaires, enfilons notre tenue de combat prévue pour les 15 prochains jours, et passons à table, pour un petit déjeuner classique mais copieux.
Il est 8h, nous saluons le père d'Hakim, et nous voilà partis en 4x4 direction Bouskour, point de départ de notre étape du jour.
Le ciel est bleu et la température clémente, tout s'annonce pour le mieux. (hé, hé, hé !)
8h40, nous nous arrêtons juste au-dessus de Bouskour, nous descendons nos vélos, accrochons notre sacoche, faisons la photo du départ....il est 9h, nous voilà partis.

1002

1003

 

Et nous voici donc partis pour cette première journée.
Après avoir traversé le village de Bouskour, nous attaquons la remontée plein nord, par une piste agréable et vallonnée, mais avec un profil ascendant.

1004   1005
     
1006   1007

1008

Arrivés au 18 eme km, une première grosse montée sur 3km, à plus de 7% de moyenne se présente, mais la piste étant bonne, celle-ci s'avale d'un trait, avec quelques pauses photos obligatoires...  
Et ça démarre fort...

1009   1010

On voit au fond, la piste que l'on vient de monter.On voit au fond, la piste que l'on vient de monter.

1011   1012

 Arrivé en haut du col, Bébert savoure en prenant la photo de la vallée d'ou l'on vient.

1013

S'en suit ensuite une quinzaine de km plutôt descendant, sur une piste agréable, ou l'on traversera très peu de civilisation ( 1 douar je crois).
Par contre, Bébert se débrouillera pour nous faire une petite crevaison...

 1014

Il est maintenant 13h30, et l'on se dit qu'il va être bientôt l'heure de casser la croûte, quand soudain, le ciel s'assombrit, et le temps de le dire, un violent orage s'abat sur nous...

1015   1016
     
1018   1019

Du coup, pas question de s’arrêter pic-niquer avec cette pluie. Nous décidons donc de continuer, et en effet, 1/4 h après, miracle, le soleil revient...  
Nous profitons vite de l'aubaine pour nous arrêter et déjeuner tranquillement...
Au menu: salade marocaine, sardines, fruits et chocolat...et bien-sur le thé à la menthe... 

1020   1021
     
1022   1023

Une heure plus tard, nous sommes prêts à repartir. Il est 15h, il reste un peu plus de 20km, et 600de D+, ce qui fait environ 3h sur l'vélo.
C'est sûr; il ne faut pas traîner. A cette période, à 18h30, il fait nuit... 

1024   1025

On pensait bien terminer cette étape tranquillement... Mais la méteo capricieuse du mois d'octobre nous réservera une surprise de dernière minute !  Tout d'un coup, le tonnerre éclate à coté de nous, et c'est vraiment très violent...  
Le ciel devient tout noir, et la pluie se met à redoubler de violence... L'eau se met alors, à ruisseler sur la piste dont la surface commencera à se transformer, et la cadence de pédalage se réduit considérablement...
Cela durera environ 1h30, on sera trempés comme des soupes, mais la température restera relativement correct.
Malgré cela, toute l'équipe gardera le moral.

1026   1027
     
1028   1029

 1030

Nous voici donc en plein djebel Sagho avec un temps des plus capricieux, mais qui finit vraiment par s’améliorer sur la fin d'étape.
Les derniers km vont se terminer avec un grand ciel bleu, et le dernier col passé, nous descendrons dans la plaine, pour rejoindre le gite d'Amgroud dans le douar de Tagmout.

1031   1032
     
1033   1034

La plaine de Tagmout, depuis le dernier col :

1035

 Le gite d'Amgroud :

1036   1037

1038

Nous sommes accueillis dans le gite de Mohamed Ellouich.

1040   1041
     
1042   1043

La douche chaude se fera au seau, avec chaudière extérieure au bois. Des paillasses, nous permettront de passer une nuit correcte. Au début, son tarif annoncé était de 400Dh/P...  On lui a fait comprendre, qu'on était Français, pas tombés de la derniere pluie, et on a fini à 175 Dh. Sinon le personnage est très sympa.

1039-plan 

Cette étape a duré environ 8h30 (60 km pour 1200 m de D+)
Pour chaque étape, nous tablons sur environ 7km/h de moyenne, avec les pauses thé, photos, casse-croute, ainsi que les petits soucis mécaniques quotidien. Nous nous sommes amusés à leur donner une note sur 5, et pour celle ci, nous lui attribuons 4 (ceci n'engage que nous).


 

Après une bonne nuit réparatrice, nous voici frais et dispos, pour cette 2e journée.
De bon matin le soleil est au rendez-vous, et ça, ça fait du bien...  Nous disons au revoir à Mohamed, et nous voilà partis.

2001

L'étape du jour, va nous permettre de relier Tansikhte, puis nous devrons ensuite nous rendre à Tamnougalt en 4x4, à la fin de la journée.
D'entrée, je choisis de faire un petit transfert en 4x4 au sommet du tizi n'Tagmout, histoire de pouvoir prendre notre temps pour cette étape, qui s'annonce un tantinet relevée ...  
Après un cours transfert de 5km, mais de 300 de D+ quand même, nous voilà partis, il est 9h du matin.

2002   2003

Les 10 premiers km sont légèrement descendants, avec quelques petits coups d'cul, mais la piste est belle et agréable...

2004   2005
     
2006   2007

2008

Les 10 km suivants vont être magiques. Ils vont nous permettre, par une splendide descente, de rallier le village d'Asghor, au milieu d'un décor de cinéma... Les photos parlent d'elles-mêmes...

2009

2010

2011

2012

2014   2013
     
2015   2016

2017

Cette descente sur Asghor, fut un petit bijou...  Mais une fois dans l'trou, une montée terrible nous attend... 10km à plus de 8% de moyenne  
Certains passages voisinent les 12%. Il nous faudra 1h45 pour les parcourir. Mais avec de tels paysages, on s'en est presque pas rendu compte !

2018   2019
     
2020   2021
     
2022   2023

2024

2025

2026

Ca y est, la grosse montée de la journée est terminée.
Nous continuons à rouler 2km, et nous retrouvons Boulemane, arrêté dans un p'tit coin sympa. Et comme il a eu pas mal de temps en attendant que l'on arrive, notre pique-nique est prêt et nous attend.   
L'heure du casse-croûte arrive...

2028   2029

Il est quasiment 14h30 quand nous repartons pour les 25 derniers km
La fin de cette étape va etre superbe, avec des cols, des canyons, du vide... et, pour finir, une descente exceptionnelle dans la vallée, juste avant Tansikhte.

2030   2031

2032

2033

2034   2035

 2036

 2037

2038

2039

2040

2041

2042   2044

2045

L'étape se termine donc par cette descente fabuleuse. La journée à été riche, et restera gravée longtemps dans nos têtes. C'est simple, nous lui avons donné la note maxi de 5.
Nous avons parcouru 56km pour 1000m de D+ et 1900m de D- en 7h 30.

2046-plan

Nous nous rendrons ensuite à Tamnougalt, pour passer la nuit "aux jardins de Tamnougalt" Le jardinet et les chambres sont très sympa, mais la salle de resto, très impersonnelle.
Prix 1/2 P 200Dh

2047   2048

 


 

Pour cette 3eme étape, j'ai hésité un moment, et puis suivant les conseils de certains, nous avons opté pour la piste allant d'Ait Saoun à El Borj (ou la F2 pour ceux qui pratiquent les guides Gandini)
Ce parcours se voudra très roulant avec peu de dénivelé, mais du vent de face toute la journée... après un court transfert depuis Tamnougalt, et un arret à Agdz pour faire les courses, nous démarrons sous un beau soleil, il est 9h.
Les paysages sont assez désertiques, mais nous prenons plaisir à rouler dans ces grandes étendues sauvages, qui nous changent radicalement du Saghro.

3001

3002   3003
     
3004   3005
     
3006   3008

3007

Après 3h de sur un rythme tranquilou, nous arrivons dans un tout petit douar, répondant au nom d'Aadel. Une toute petite oasis (s'il on peut dire) abrite un magnifique jardin, que nous sommes invités à visiter.
On nous offre une branche de dattes que le propriétaire nous coupe en grimpant dans son arbre (pas très pratique à charger sur les vélos) et des grenades.

3009   3010
     
3011   3012

Depuis le col, au-dessus du  village, nous apercevons les palmiers du jardinet, derrière les habitations.

3013

Nous continuons à rouler une bonne heure, jusqu'à ce que nous arrivions au village de Amda A'Arar pour casser la croute à l'ombre d'un arbre.
La temperature dépasse les 35c°, et les coins à l'ombre....et bin y'en a pas...  
Notre picnic se passe en charmante compagnie, et nous n'avons même pas le droit de laver notre vaisselle, elles veulent absolument le faire.. (bin tant pis)

3014   3015

3016

La navigation de cette fin d’étape est difficile. Les pistes partent dans tous les sens. Par deux fois nous devons rebrousser chemin, car nous nous sommes trompés.
La descente finale sur El Borj est excellente, avec un revêtement gravillonneux très agréable.

3017   3018
     
3019   3020
     
3021   3022

Journée tranquille et agréable. Seul problème, ce vent de face. Nous avons parcouru 55km avec 500m de D+ et 600m de D- en 6h30. Pour la note, nous lui donnerons 3,5

3023-plan

L'étape terminée, nous chargeons les vélos sur la galerie,et nous nous dirigeons du coté de Foum Zguid, ou nous avons prévu de passer la nuit à Bab Rimal.
Malheureusement, celui-ci étant complet, nous nous rabattons sur la maison d’hôtes Hiba, située à proximité de Bab Rimal. Maison  bien tenue, et très chaleureuse. Pour le repas, chambres et sanitaires, RAS.
Un bon plan à 250Dh la 1/2p. 1er travail, les vélos, avant de passer à la lessive quotidienne.

3024   3025
     
3027   3028
     
3029   3030

 

Après une très bonne nuit dans cette maison d’hôtes, J-Philippe a dû se lever du pied gauche, car en descendant l'escalier, CLAC,,,,claquage à la cuisse...aie aie ! Là c'est sûr, l'étape risque d'etre compromise pour lui. Tout juste s'il ne faut pas le porter jusqu'à la voiture.
Bref, il est 8h, nous prenons la route direction Tlite, point de départ de notre étape. Nous faisons les courses à Lamhamid au passage, et 3/4 heure plus tard, nous arrivons au départ de la piste de Tlite.
J-Philippe est mal en point, mais il decide de rouler pour se rendre compte de la douleur sur le vélo.
Il est 9h, nous voilà partis, et en plus, il fait beau...

4001

Au fond,le village de Tlite :

4002

C'est bien ce que l'on craignait. Nous arrivons près du barrage en construction, cela fait à peine 5km que nous roulons, mais la douleur n'est pas supportable pour JP.
Il chargera son vélo sur la galerie, et tiendra compagnie le reste de la journée à Boulemane, dans le 4x4.

4003

Palmeraie, vers le village de Taafrougte :

4005

Pour l'instant la piste est large et bien roulante  ...  
Nous arrivons maintenant sur un petit coup d'cul à 9% sur 2km, qui va finir de nous réchauffer...

4006   4007
     
4008   4009

Ensuite, nous redescendrons légerérement jusqu'au douar de Timzoughine, avant de remonter en direction d'Amtezguine, qui sonnera la fin de la piste en remblai.

Timzoughine dans le trou :

4010   4011
     
4012   4013
     
4014   4015

Amtezguine, la fin de la piste en remblai, juste là devant nous...

4016

 

Nous traversons le village d'Amtezguine au beau milieu d'une palmeraie, et nous tombons au détour d'un virage, au dépeçage d'une vache, qui réunis une bonne partie des villageois.
Nous récupererons un colis, pour le livrer au village suivant.

4018

4019   4020

4021

200m plus loin, nous tombons sur la recolte des dattes, et nous profitons de ce moment pour nous ravitailler...

4022   4023
     
4025   4026

Après cette très belle traversée de village, nous allons rentrer dans le vif du sujet...  
Déjà, une fois la palmeraie traversée, ils nous faut nous mettre debout sur les pédales pour sortir du village... Y'a des fois, ils feraient mieux de faire un virage de plus !

4027   4028
     
4029   4031
     
4032   4033

Nous arrivons maintenant sur la place du stade olympique, et nous allons traverser l'oued, pour apercevoir en face de nous,...... les cinq prochains km, taillés dans la roche...    
Là, d'un coup ça calme, mais ça motive en même temps. j'sais pas comment l'expliquer... 

4034

Et là, voici la piste qui nous attend !!!  on dirait pas, mais elle fait bien 5km, c'est quasi 300m de D+ à plus de 7% :

4035

Nous voici donc partis pour une petite heure d'ascension, dans ce cirque magnifique. La piste n'est pas mauvaise, mais pas forcément très roulante à vélo.
Par endroit, de petites cassures nous demandent un petit effort supplémentaire, pour ne pas mettre pied à terre.
Jacques, au départ, a des fourmis dans les jambes...

4036   4037
     
4038   4039
     
4040   4041

On en prend plein la vue...

4042

Et ce n'est pas fini, il nous reste un bon km avant le sommet.
Mais là, on est au ravito, proposé gentiment par un berger de 79 ans .....bien conservé, hein ???

4044

Le col n'est maintenant pas loin; le dernier km s'avale en 2 coups de pédales..( il y avait quoi dans son thé !).

4045

Arrivés au col, nous savourons ces paysages dans lesquels nous venons d'évoluer, avant de nous élancer dans une courte mais belle descente.

4047

4049

Le 4x4 est quand à lui parti devant, et nous attendra en haut du prochain col, pour la pause déjeuner. Nous devrions mettre une bonne heure pour les rejoindre.
C'est pas que la distance soit énorme (un peu plus de 7km de col à col) mais sur 5.5km, il y a une petite grimpette de 350m de D+ avec une pente moyenne à quasi 8%  
La descente terminée, nous attaquons la grimpette. La 1ere partie n'est pas si raide, mais la piste n'est pas très roulante non plus...

4050   4051
     
4052   4053

Aujourd'hui, on est sur un nuage, l'étape est pour l'instant grandiose. On a pas envie que ça s’arrête...
La deuxieme partie du col, est plus étroite et plus raide. Nous savourons, mais nous transpirons aussi...

4054

4055   4056

Tout d'un coup, nous voyons Bébert arriver à pied  
Il vient de perdre la selle...Incident technique embêtant, mais deux coups d'clef BTR et ça repartira...

4058

4059   4060

Le col est maintenant tout proche. A peine plus d'un km, mais là, ça dépasse les 10%...

4061   4062
     
4063   4064

Nous sommes content d'arriver au col, et de pouvoir casser la croûte. Il est bientôt 14h, et ça fait plus de 5 heures qu'on est partis. En plus, tout est prêt, y'a plus qu'a....

4065   4066
     
4067   4068

Après une pause d'une bonne 1/2h, nous repartons à la descente, pour rejoindre le plateau en contre-bas, et traverser les petits douars s'y trouvant.
Nous traversons rapidement ce plateau, pour nous retrouver au pied de notre dernier petit raidillon de la journée, qui va nous faire sortir de ce massif montagneux...

4069   4070
     
4071   4072
     
4073   4074
     
4075   4076

Vu d'en haut, c'est tout aussi impressionnant.

4077

4078

 

Cette fois on y est...

4079   4080

Et là....,  la récompense...  
Nous débouchons sur ce plateau, et nous restons scotchés !!!!
FA-BU-LEUX... !

4081

4082

4083   4084

4087

Après 10 bonnes minutes de contemplation, nous nous décidons quand même, à quitter ce superbe point de vue, pour nous élancer à travers cette immense étendue, et rejoindre le douar de Tazoulte, ou Boulemane, via le téléphone arabe, nous a trouvé une maison chez l'habitant (que l'habitant n'habite pas  ) pour passer la nuit. Maison récemment finie, eau chaude au seau de chez l'voisin  , des tapis pour dormir, et un repas très copieux...

4089

L'étape a fait 48km (pas tant que ça finalement) pour 1250m de D+  et 600m de D-. Nous étions partis à 9h, pour arriver à 16h.
Pour la note, vous vous en doutez un peu non !!! Et oui, note maximum, un bon gros 5...

4048-plan

 


 

Aujourd'hui, nous n'avons pas de transfert, nous partons directement de chez l'habitant. Il fait beau, même très beau, mais il fait frais, le soleil n'a pas encore fait son apparition.
Cette étape, je l'appréhende particulièrement, car je n'ai pas d'info sur l'état de la piste...  (enfin, le peu que j'avais, n'étaient pas terrible..  )
C'est pas grave, on avisera en temps voulu...(ça veut dire, on y va et on verra bien...  )
Du coup, il n'est pas 8h, que l'on est déjà sur les vélos.
Le soleil se lève doucement, et à ce moment là, la luminosité va être exceptionnelle, surtout pour les photos...
Devant la maison ou nous avons passé la nuit, nous saluons ces gens qui nous ont hébergés, avant de partir...

5001

5002   5003
     
5004   5006
     
5005   5007

Nous voici donc au village de Wantkou, au pied de la montée au tizi n'Haroun. C'est 3.5km à 8% de moyenne, mais la piste est impeccable.

5008   5009
     
5010   5011
     
5012   5013
     
5014   5015

Nous remettons nos vestes, et nous voici partis à la découverte du canyon Haroun. Sur les 2 premiers km, la piste est impeccable.

5016   5017
     
5018   5019

Mais ça va vite changer...

5020   5021
 
Nous attendons Boulemane, pour faire un point, mais nous prenons très rapidemment la décision de faire faire 1/2 tour en 4x4.
En effet, nous sommes devant un passage déjà limite, et on n'est qu'au début de la descente. Rachid ne se sent pas de continuer, il repartira avec le 4x4.
Nous récupérons 2 à 3 litres d'eau chacun, de quoi manger, et nous donnons rendez-vous à Rachid et Boulemane à l'auberge du paradis à Aguinane.
Maintenant nous repartons, il est déja 10 h du matin et il nous reste un peu plus de 40km d'une piste dont on ne connait pas grand chose... 
Nous voici donc descendant cette piste assez cassante, sillonnant le long du canyon Haroun.
Les paysages sont superbes, la piste comportent des murs de soutènement d'une hauteur impressionnante, mais cette piste est a priori abandonnée par les locaux...
5022   5023
     
5024   5026

Et voici Bébert dans un rythme éffréné....mais que se passe-t-il ?

5027

Je voulais vous parler d'une chose que l'on a mise en place avec notre bande de vttistes : le nain d'or !
C'est un trophée, que l'on remet chaque année, à la plus belle gamelle de la saison...  
J'ai gagné le premier, Jacques le deuxieme... et pour la 3e saison, et bien là, y'a pas photo...  Ou bien si, justement, on a la photo...  
Alors pour la saison 2015, je déclare vainqueur, notre ami Bébert...  
C'est vrai que t'as fait fort quand même  
Et pour la photo, merci au photographe Jacques, qui par bonheur ( si on peut appeler ça bohneur) c'est trouvé au bon endroit, au bon moment !!!

5028

5029   5030

Après un petit moment de stupeur, mais voyant que Bébert n'avais rien, nous attrapons un fou rire, qui nous fera mal au ventre. Et quand Jacques en vérifiant son portable, aperçut la photo qu'il venait de faire, on en remit une couche... Pendant 5mn, les larmes ont coulé... Une fois ce défoulement passé, nos visages vont se crisper, en voyant l'état du vélo de Bébert..

5031

5032   5033

Bon, l'incident étant clos, nous repartons pour la suite de cette fabuleuse et épique descente... Nous mettrons une bonne heure, pour finir cette descente, ou la piste suit les méandres de ce canyon.
Nous nous arrêterons à chaque virage pour contempler ce spectacle que nous offre la nature... 

5034   5035

5036

5037   5038
     
5039   5040
     
5041   5042
     
5043   5044

5045

 

Arrivés en bas de la descente, on le sait pas encore, mais on vient de finir de manger notre pain blanc.
Ca  commence par une portion de route en moins, mais bon, en vélo c'est anecdotique...

5047   5048

Ensuite, nous avançons en plein milieu de l'oued, et là, ça roule plus du tout....    
Nous mettrons quasiment 3h pour parcourir les 17km qui nous séparent du goudron, qui nous mènera ensuite à Aguinane..

5049   5050

Et c'est là, que nous rencontrerons Eric Deletang avec sa bande de motard (le Maroc en 4x4). Ce parcours est pour eux, presque une formalité.
Nous discuterons 5mn (j'ai même oublié de faire des photos), et quand nous, nous mettrons encore 4h à rallier Aguinane, lui n'en mettra qu'une petite... 
Il est vrai qu'a cet instant ça fait deja 5h que l'on est partis, et on commence à être un peu entamé.(mais juste un peu, à moitié quoi ).
Sur ces 17km, nous enchaînerons les traversées d'oueds, les zones pas très roulantes,et quelques petites montées, qui à ce moment là, font faire mal.  
Nous nous arrêterons quand même pour manger un morceau, avant de repartir pour encore 1h30 de galère ou l'on passera autant de temps sur le vélo qu'à coté, à pousser.

5051

5052   5053
     
5054   5055
     
5056   5057

5058

Pendant cette traversée galère, on en profite pour appeler Boulemane et Rachid , afin qu'une fois à Aguinane, ils se débrouillent pour trouver perceuse et forets, de manière que l'on puisse bricoler quelques chose de sérieux, pour le vélo de Bébert.
Nous voici donc, après 3h de galère à la jonction du goudron, yes. Parfois, ça fait plaisir de voir le goudron... 
Bon maintenant, il nous reste 17km, et quand même encore 450m de D+.
Mais bon, là ça roule, et en 1h30, nous rallierons Aguinane et l'auberge du Paradis, pour cette fin d'étape, qui pour l'instant, restera la plus dure physiquement.

5059   5060
     
5061   5062

Bon, sitôt arrivé,nous avons la bonne surprise de voir que Rachid nous a trouvé, perceuse et forets (Bon, les forets à bétons, c'etait pas la peine...)  
Aussi sec, on se met au boulot, et en 1/2h, tout est fini : d'un côté, on a pu mettre un boulon traversant, et de l'autre; n'ayant pas assez de matière, nous mettrons une vis par dessus et une par dessous. Voilà, le tour est joué.

5064

Sinon, très bonne auberge que celle du Paradis.
Sanitaires propres et en bonne état, et très bon couscous... Prix 350 Dh la 1/2p

5065   5066

Nous sommes arrivés à 16h30, soit 8h30 après notre départ après 57km pour 1050m de D+  et 1300m de D- :

5063-plan

 


 

Aujourd'hui,  nous sommes un peu dans l'inconnu : je n'ai aucun renseignement sur la partie que j'envisage d'aller explorer, la vallée de l'oued Ounissi (ou piste 6c pour les adeptes des Guides Gandini).  
Mais avant cela, nous devrons sortir de la vallée d'Aguinane, avec dès le départ, la terrible montée, qui se présente à nous au bout de 500 m seulement...  
Ce matin, et bin devinez quoi, il fait grand beau..   
Au moment du départ, je m'aperçois que j'ai crevé, (c'est la 8eme fois depuis le départ)  Je démonte, et là, Bébert s'aperçoit que mon pneu est à la toile, et du coup il se met à me chambrer sur le fait que je devrais vérifier mon matériel avant de partir pour 2 semaines....et patati et patata...   Bref prends ça dans les dents et tais toi ...   (En fait, il se venge de 2013, quand il avait crevé 28 fois) : je prends le pneu de secours, je le monte, et nous voilà partis, il est 8h...

6001   6002

Durant 500m: nous traversons la palmeraie. Cet endroit est magnifique, mais bien trop court...  

6003   6004

Et puis, d'un seul coup, la route s'élève, et nous voici au départ d'une montée de 2.5km, avec un pourcentage moyen de 14%

6005

Cette fois, on y est, debout sur les pédales, nous attaquons la grimpette...     
La montée, est courte, mais tellement belle que l'on s’arrête tous les 100m pour faire des photos.
La piste est très bonne et ne pose pas de difficultés particulières.
40mn plus tard, nous serons au sommet, ou l’on prendra une dernière fois le temps, de savourer ce spectacle...

6006   6007

6008

 

6010   6009
     
6011   6012
     
6013   6014

Nous garderons un super souvenir de cette vallée, ainsi que de cette superbe montée. Ce fut un moment fort du séjour...  
Nous continuons donc à progresser en direction du village de Timedghart, à travers jardins et chaos de rochers. La piste est sympa, avec un petit dénivelé régulier.

6015   6016
     
6017   6018
     
6020   6021
     
6022   6023
     
6024   6025

Arrivés au village de Timedghart, nous n'allons pas prendre à gauche à la montée, en direction du goudron qui nous amène à Talliouine, mais nous suivons tout droit un petit morceau de piste pas très fréquentée, mais qui va nous permettre au bout d'une dizaine de km (mais avec plus de 400m de D+) de rejoindre la vallée de l'oued Ounissi (pour les pros du Guide Gandini, on part du point 39,3 de la 6a, pour arriver au point 22.8 de la 6c). Cette portion de piste s’avére très jolie et traverse un petit douar isolé.

6025   6027
     
6028   6029
     
6030   6031

Le village d'Idikl, est situé au départ des gorges d'Ounissi. Pour situer, je mets le plan de notre étape. En rouge, l'étape que l'on a faite. En bleu, les gorges de l'Ounissi, que l'on avait envisagé de faire.

6032-plan

Donc, lorsque nous sommes arrivés à Idikl, nous nous sommes renseignés auprès des habitants, qui nous ont dit que la piste qui descend dans les gorges (la bleue) est complètement impraticable depuis longtemps !!!
Après une brève concertation, nous décidons de ne pas tenter l'diable, ayant toujours en mémoire l'étape de la veille... Nous prenons donc l'option B, qui est de rejoindre Taourirt Ounissi par la piste rouge, qui aurait dû être la piste par laquelle nous aurions dû remonter, si l'on avait pris la piste bleu...   
Seuls les dix derniers km, avec sa descente sur Taourirt valent le coup. Mais vraiment... 

6033

6034

6035

Et voici l'arrivée au village, qui du coup, est devenu un cul de sac.

6036

6037   6038

6039

 

Du coup, nous en profitons pour casser la croûte, il est quand même 14h30. Etant donné que le soir nous devrons dormir à Talliouine, nous décidons de mettre les vélos sur la galerie pour parcourir en 3h les 90km nous en séparant.

 6040

L'étape aura fait 49 km pour 1100m de D+    et 800m de D-. Il nous aura fallu environ 6h .Une note de 5, sauf pour la partie de transition entre Idikl et 10km avant d'arriver à Taourirt.

Pour finir cette étape, nous passerons la nuit chez Mahfoud, à l'auberge du Safran. Bonne adresse, avec un Mahfoud toujours aussi serviable.

6041

 


 

Aujourd'hui, et bin devinez quoi, il fait (encore) beau...  
Le départ de l'étape, se situe à 24km de Talliouine.
En haut de la côte au dessus de Talliouine, dans le douar Tassousfi, on prend une piste à droite (vers le sud) sur une douzaine de km, jusqu’au dernier village (groupe des douars d'Aoudoust) : pour les pratiquants du guide Gandini, départ au km0 du parcours 5f.
Après avoir fait nos courses à Talliouine, nous nous dirigeons donc, au point de départ de la 7eme étape.
Arrivés au village, nous descendons les vélos, et là je m'aperçois que j'ai encore crevé... Evidemment, je me fais encore pourrir, mais bon, je répare et on est partis, il est 9h...

7001

J'ai pas fait 5km, que déjà faut j'regonfle (j'pense que j'avais pas assez gonflé)

7002

Nous nous dirigeons vers le douar Aït Bouleman, situé à 8km du départ. Pour l'instant le terrain est large, et la piste circule un peu à flanc.
Quelques beaux canyons nous rappellent le Saghro.

7003

7004

7005

7007

Nous continuons, jusqu'à arriver sur Aït Boulman, un petit douar qui m'a l'air très propre et clean, assez rare pour le signaler.

7008

7009   7010
     
7011   7012

Nous nous éloignons doucement, et nous allons bientôt nous retrouver dans une zone un peu plus escarpée...

7013

7015   7014
     
7016   7017

Un peu plus loin, nous ferons une rencontre..  elle n'a pas eu de chance en traversant devant le 4x4 !

7018

Les montées se succèdent les unes après les autres, entrecoupées de courtes descentes. L'endroit est vraiment désertique, très peu de Douar le long de la piste.
Nous allons traverser le ruisseau, puis nous arrêter pour manger 2,3 dattes, avant d'attaquer la grimpette, il est dèja 11h.

7019   7020
     
7021   7022
     
7023   7024
     
7025   7026

Ca monte, mais la piste est impeccable.

7027   7028
     
7029   7030
     
7031   7032

Nous arriverons ensuite au douar Amsmatert, où nous ferons une petite pause thé, qui nous sera gentiment proposée. A ce moment là, nous n'avons pas fait la moitié de l'étape, et il est déjà 12h30.

7033

7034   7035

Nous ne nous attardons pas trop, et nous repartons aussi sec, histoire de rouler encore une heure avant la pause casse-croûte, et surtout  finir cette ascension.
A la sortie du village, nous prenons une piste plein ouest, histoire de récupérer une piste décrite  "coup de cœur" sur le guide Gandini (piste 5e entre les km 40.2 et 43.5)
nous roulons tranquillement en direction du col, lorsque enfin, nous attaquons la descente...  
Au bout d'un bon km, nous arrivons à l'entrée d'un petit douar, et là, je jette un oeil sur le GPS, pour m'assurer de la direction à prendre et ...  
Çà c'est ballot, mais en haut du col, fallait pas descendre, mais prendre à gauche à la montée...  
Bon bin du coup, on tourne les vélos et hop un p'tit coup d'rab. Ça tombe bien, ça nous manquait... 

7036   7037

Une fois au sommet (au vrai sommet  ), nous prenons la descente, et nous trouvons 2km plus bas, Boulemane affairé à nous préparer une bonne petite omelette...  
Ça c'est une bonne idée, car on commençait à avoir la dalle...

7038   7039

3/4h plus tard, nous sommes repartis.
Il est 14h, et il reste encore 30 bornes, avec encore pas mal de dénivelé, alors faut pas traîner...

7040   7041

La dernière partie de l'étape est magnifique :

7042   7043
     
7044   7045

Nous traverserons ensuite le douar Tazzarine, et la pluie fera son apparition pour nous accompagner sur les 15 derniers km de l'étape...    

7046

 

Encore 2,3 coups de culs, et nous attaquons enfin la descente finale, sous une pluie battante... Bref, nous serons trempés comme des soupes...

7047   7048
     
7049   7050

Et on enchaîne les virages...que du bonheur, malgré la pluie...

7051   7052
     
7053   7054

Quelle étape ! Fabuleuse, un bon gros 5 bien-sur. 61km, pour 1150m de D+ et 1500m de D-.
Départ à 9h, pour une arrivée à 16h30.

7055

Par contre, nous pensions pouvoir se loger à Amezoug (douar de la fin de l'étape), mais on nous a fait comprendre que l'on était pas les bienvenus..  
Nous demandons à voir le Mokadem, et nous finissons par l'avoir au téléphone, mais celui-ci nous dit qu'il craint pour notre sécurité, et que nous devons partir ??? Vraiment bizarre.
Du coup, nous prenons la décision de retourner à l'auberge du safran, qui se trouve à une petite heure de piste- route, et une petite 1/2h du départ de l'étape du lendemain...

 


 

Aujourd'hui, nous en sommes à la moitié de notre voyage. Mais, comme nous ne sommes pas au tour de France, nous n'avons pas de jour de repos..  
Nous voici donc repartis, comme le montre si bien JP, pour notre 8eme étape, avec un soleil qui refait surface, après la pluie d'hier après midi.

8001

Et comme d'hab, je fais mon activité quotidienne...

8002

Après avoir effectué le court transfert jusqu'à Imi n'Wassif, point de départ de l'étape, il est 9h, nous attaquons tranquillement par 7km de montée régulière à 4% sur une piste très roulante.      
La piste est encore humide de la veille...

8003   8004
     
8005   8006

Tous les matins, nous en avons environ pour 5mn, pour que le fessier reprenne sa place comme il faut sur la selle. Il est vrai que sur 15 jours, et malgré le soin particulier qu'on y apporte, il nous fait légèrement souffrir !

8007   8008

Boulemane nous attend de pied ferme à l’arrivée au 1er col de la journée...

8009

La descente qui s'ensuit est facile, mais rapide. La piste est toujours en excellent état. Au départ, une arche d'arganier.

8010

8011   8012
     
8013   8014

Au pied de la descente, nous traverserons l’oued, pour changer de vallée. Nous remonterons cette vallée, sur une dizaine de km, jusqu'au douar Azerbalou. La piste est bien moins roulante, mais le dénivelé est faible.

8015   8016

A la sortie d'Azerbalou, il y a une grosse descente.., non, montée ! C'est pas long, mais c'est bon...2.5km à 11%, juste de quoi s'ouvrir l'appétit...  
Et nous voilà partis sur un bon rythme. Les jambes répondent plutôt bien.

8018   8019
     
8020   8021
     
8022   8023
     
8024   8025

C'est bien quand il y a une montée, ça laisse le temps à Boulemane de préparer le casse-croute... L'endroit est bien trouvé, avec un bel acacia pour nous faire de l'ombre.

8026

1h plus tard, nous voilà repartis. Il fait chaud, la température a encore montée de quelques degrés.  
Nous arrivons aux abords de Tagraga, et là nous virons à gauche, pour une petite grimpette sympa, histoire de digérer notre omelette...

8027

8028   8029
     
8030   8031
     
8032   8033
     
8034   8035

Et tout ça, parce-que j'ai regardé mon GPS à l'envers...  
-" A droite", que je leur ai dit...Et bin non, c'était à gauche  !
Ceci dit, on aura pas roulé longtemps, car au bout de 400m nous arrivons au village de n'Talat n'Sous, qui est un cul de sac.
Du coup, on est gracieusement invité à boire le thé, et manger les gâteaux. On arrive à parler, car un jeune du village parle très bien le français, mais autour de nous, il règne une ambiance particulière. Le village compte 52 habitants, et ce jour là, je crois que c'est le 40e jour après l'Aïd, et du coup c'est la fête.  
Tout les garçons sont d'un coté, et les filles de l'autre. Et ils s'amusent gentiment à se jeter des seaux d'eau dessus (j'vous dit pas la couleur de l'eau !).
Au bout de 20 mn, on allait  partir, quand un 2e villageois nous ramène thé et gâteaux.Bon, pour ne pas le vexer, on reboit le thé, quand tout à coup, je sens des gouttes d'eau sur moi, puis des seaux...    
Cette fois, c'est de la folie, toutes les filles se ruent sur nous, en nous jetant des seaux d'eau (sales).
Ni une, ni deux, nous tournons les vélos, et nous ne mettons pas longtemps à foutre le camp...
Je n'avais jamais vu ça, mais ça restera un excellent souvenir... Et finalement, je ne regrette pas d'avoir lu le GPS à l'envers...

8036

8037

8038

 Bon, maintenant qu'on est tout mouillés, y'a plus qu'à sécher.
Ça ne va pas mettre longtemps. Une p'tite montée, puis une p'tite descente, puis encore une p'tite montée, pour ce qui sera le dernier col de la journée...

8039   8040

8041

8042   8043

Bon, maintenant, il reste la cerise sur le gateau...  
Une descente à 10% sur 8km, et quelle descente ! Un paysage époustouflant    
La descente se terminera dans le douar de Magnoun.On la fera à 10 à l'heure, prenant le temps d'admirer ce spectacle...

8044   8045
     
8046   8047
     
8048   8049
     
8050   8051
     
8052   8053
     
8054   8055

Nous voici donc, arrivant à Magnoun... Nous grimpons jusqu'a chez notre giteur, l'entrée est à droite, mais lui habite au-dessus.

8057   8058

8060

Quelle étape encore, je ne peux pas donner plus de 5, alors je donne 5.
52 km
D+ 1100m
D- 1415m
Départ à 9h, arrivée à 16h30

8056-plan

 


 

Au réveil ce matin, on a faim. Et ça tombe bien, car le pâtissier de la maison nous a fait son pain, des crêpes et même une omelette...

9001

Une fois le ventre plein, nous saluons tout le monde, et nous reprenons la route, il est 7h30 (oui, c'est tôt, mais aujourd'hui, il n'y a pas de transfert.)

9002

Nous commençons par 7km de goudron, sous un soleil radieux. Plusieurs villages sur accrochés sur des pitons rocheux, se succèdent.

9003   9004

9005

Maintenant, il faut quitter la route, pour rejoindre la piste, de l'autre coté de l'oued.

9006

Après un départ quelque peut chaotique, la piste se transforme en un véritable billard. Et bien que ça monte, nous roulons bon train.

9007   9008
     
9009   9011

Arrivés au col, nous enchainons, jusqu'au douar Imi n'Tayart, ou prendra fin, cette piste en remblai.

9010

Arrivés à Tayart, nous prenons direction plein sud, une piste qui remonte l'oued (un coup à coté, un coup dedans)  
La piste est beaucoup moins roulante, mais le dénivelé est faible. Nous roulerons pendant 8km dans cette vallée, pour arrivé jusqu'au douar Ougouze.

9012   9013
     
9013   9015
     
9016   9017

Arrivés à Ougouze, nous sommes courtoisement invités à prendre le thé et les gateaux.
Nous nous pausons 1/2 heure avant de repartir pour une petite montée bien sympathique.

9018   9019

Nous voici donc repartis à l'assaut de cette grimpette. Dans les épingles c'est tellement raide, que le vélo se cabre...  (c'est au moins du 18 %)
Mais ça va pas trop mal quand même, car le revêtement est quasiment tout bétonné. La 1ere partie fait environ 2km, pour atteindre un premier replat.

9020   9021
     
9022   9023
     
9024   9025

9026

Arrivés sur le replat , il y a 3 pistes : une belle piste à droite, une très belle aussi tout droit, et une toute cassée, abandonnée à gauche...    
Et bien oui, notre trace est à gauche : je fais un point sur le GPS, et je m'aperçois que la piste allant tout droit va recroiser notre itinéraire.
Du coup, Rachid et le 4x4, prennent la bonne piste, et nous 4...à gauche. Nous avons environ 10 km à faire, avant de les retrouver.
La piste n'est pas en très bon état, et surtout, ça va aller de pire en pire. En plus, on va prendre plus de 300m de D+ en 5km. 
Et dès le départ c'est raide.

9027   9028
     
9029   9030
     
9031   9032
     
9033   9034
     
9035   9036
     
9038   9039

9040

9041   9042
     
9043   9044
     
9045   9046

9047

9048   9049
     
9050   9051
     
9052   9053

Nous avons beau eu téléphoner à droite, à gauche, à une amie, pour essayer de trouver quelque chose à Igherm, rien à faire.
Du coup, nous avons passé la nuit dans un hôtel craignos du centre ville. Le repas était malgré tout correct, mais l’établissement était sale. Donc, du coté d'Ighrem, y'a rien, qu'on se le dise...  

9055

9054-plan

 


 

Alors celle là, on n'est pas près de l'oublier.  Y'a tout eu...
Du beau, du très beau, du Magnifique. Mais aussi du galère, du très galère, et du PIRE encore....    
Mais qu'est-ce que c'était bon, des étapes comme on les aime, on en redemande encore... 

Pour commencer, contrairement à d'habitude, je vais vous situer le topo sur Google Earth. Le parcours en entier avec le profil.

10001

Pour les Gandinistes, (que les autres se bouchent les oreilles), nous sommes partis  du km 23.2 de la 4b, pour remonter au km 9. Ensuite, et vous verrez pourquoi plus tard, nous n'avons pas continué sur cette piste, mais pris une variante plus au nord, pour rejoindre la 10c au km 35, que nous avons suivie jusqu'au km 4.9
Voilà, le décor est planté, place à l'action... 
6h30 du mat, on est déjà tous debout. On ne peut pas dire que ce fut la meilleur des nuits. Nous plions tout et descendons pour charger les vélos sur la galerie.

10002

La ville dort encore...

10003

Nous prenons le p'tit dej, réglons l'addition, et partons sans traîner, il est 7h45. Nous avons une petite heure de route, pour nous rendre à Loual, point de départ de notre journée.
L'étape d'aujourd'hui, c'est un peu l'inconnu. Pas vraiment d'infos récentes, sauf que l'on sait que l'on aura 30km à faire au fond de l'oued Affraid.
Nous déchargeons les vélos, et nous voilà partis : il est 8 h 50.

Le décor au départ est surprenant. Les plissements geologiques sont superbes.

10004   10005

Heureusement, les galets sont assez bien tassés, mais le rendement n'est quand même pas terrible... Nous roulons au fond du canyon, qui par endroit, devient relativement étroit.

10006

10007   10008
     
10009   10010

10011

Voici 1h30 que l'on est parti, que nous arrivons au douar Timkit, situé à 10km du départ.

10013

Les villageois arrivent vers nous, et nous demandent où nous comptons aller.
"Nous traversons le canyon de part en part...". La réponse ne se fait pas attendre, la piste est coupée à 4 km, impossible de passer. il va falloir faire un choix... 

10014   10015

Nous discutons 5 mn, et nous préferons que le 4x4 fasse demi-tour. Rachid ne se sentant pas de le faire sans  4x4, décide de partir avec lui. Nous décidons de continuer à 4.
Nous échangeons les numéros de portable, avec l'habitant qui nous a renseignés, au cas où !!!
Nous chargeons nos sacoches d'eau et de provisions, et nous voilà partis, il est 11h, et nous n'avons fait que 10km...

10016   10017
     
10018   10019

10020 

Nous dépassons Timit, et là, la piste commence sérieusement à se dégrader. Il est impossible de rouler, et en 4x4, il aurait fallu jardiner 5mn... Un vrai champs de mines...  

10021   10022

Ca y est, nous sortons de l'oued, notre calvaire va prendre fin (ça, c'est ce qu'on pensait...) Malgré tout, il reste encore 6km pour sortir du canyon, et 350m de dénivelé...

10023   10024
     
10025   10026
     
10027   10028
     
10029   10030

La piste maintenant, va voir sa déclivité augmenter progressivement sur les 4 dernier km de l'ascension, pour finir avec un dernier km à 9,5%...  
Après 5h de vélo, on va le sentir passer...

10031   10032
     
10033   10034
     
10035   10036

10037

Après 5h d’efforts, nous arrivons enfin sur la grande piste, que nous suivrons sur 2km, avant de nous arrêter pour casser la croûte.

10038

Maintenant, on en est à la moitié, il reste encore 30 km, mais à priori plus facile... Après une courte pause, nous voilà repartis.
Les cinq premiers km sont encore vallonnés, avec un dernier coup de cul d'un km, avant d'attaquer la descente. Arrivés au sommet, qu'est-ce que c'est beau  
Sur la gauche, la vieille piste qui qui descend sur le douar Ouaouklide, et sur la droite, la nouvelle. Ne voyant pas vraiment si l'ancienne piste est toujours en état, nous prenons la nouvelle.
1 km à 12%, les freins chauffent...

10040   10041

10042

On voit bien qu'il y a du gaz...

10043   10044

Nous voilà à Ouaouklide :

10045   10046

C'etait une super portion... mais on est à nouveau dans l'oued, et là, ça va pas être la même chose !

10047   10048
     
10049   10050
     
10051   10052

Nous sortons enfin de l'oued pour les dix derniers km avant le gite. Cela nous permettra de souffler un peu, mais aujourd'hui, physiquement ça n'a pas été simple, on a dû s'employer  toute la journée, il n'y a pas eu beaucoup de moments pour souffler.
Finalement, nous aurons fait 60km 
950m de D+
850 de D-
pour une durée totale de 8h30
Mais là, au delà des km et du dénivelé, c'est vraiment l'état de la piste qui a rendu l'étape compliquée.

10053   10054
     
10055   10056

10057

10058

Ce soir, c'est une perle que l'on a trouvé : le gite Sahnoun, tenu par la mère et ses 3 enfants (l'ainé doit avoir 18ans). Le père est décédé en 2013.
Quel accueil... La mère et les enfants viennent vous saluer, le gite est impeccable, les sanitaires d'une qualité rare pour ce type de gite.
Tout ça pour 150Dh/personne.

10059

 


 

Aujourd'hui, ça va être cool...  
Certes, ce sera l'étape la plus longue du séjour, avec environ 80 km.
Un dénivelé positif de 1100m.
Mais aujourd'hui, ça roule, et en plus y'a pas mal de goudron...
Nous allons commencer par pédaler jusqu’à Afla Ighir, puis ensuite remonter les gorges d'Aît Mansour.
Parcours sans aucune difficulté, mais que je ne connaissais pas....
Il n'est pas 8h lorsque nous nous élançons pour cette onzième journée de voyage sous un soleil éclatant...    
Sincerement, pour un mois d'octobre, au niveau du temps, ça aurait pu être pire...
Un grand classique, mais nous avons trouvé l'endroit magnifique, et en plus les gorges étaient désertes...

11001   11002
     
11003   11004
     
11005   11006

Et voilà la fin de la vallée, qui indique le début de la grosse grimpette...    

11007

Une fois sortis de la luxuriante vallée d'Aït Mansour, nous attaquons le minéral, avec un pourcentage qui s'accentue fortement..
A souk N'Tasrirt, nous bifurquerons à gauche, direction Izerbi. Après 25km de montée, la route jusqu’à Izerbi s'avale à vitesse grand V.
Nous nous arrêterons pour déjeuner, à la bifurcation pour Igmir, située 5km après la sortie d'Izerbi sur la gauche...

Tiens, pour une fois c'est JP qui crève... Bienvenue au club...

11008   11009

11010

La piste qui relie Izerbi

11011

11012

Le village d'Izerbi est très propre...

11013

Après la ligne droite, à la sortie d'Izerbi, une petite pause s'impose...

11014   11015

Une heure après, nous voilà repartis pour cette fin d'étape qui s'annonce superbe, d'après les échos que j'en ai ... Plus que ça même.. 
Aujourd'hui, on a tous des fourmis dans les jambes, et on se mets à se tirer la bourre sur cette derniere partie d'étape. Même Rachid a du mal à suivre...les cuisses brûlent    ...  

Piste impeccable, avec de grandes lignes droites...

11016

11017   11018

Et voici le bouquet final.... Une descente éblouissante dans le canyon de l'assif n'Smouguene.
Il est vrai que la piste est large, et que l'impression devait être encore beaucoup plus impressionnante avant, mais franchement, ça vaut le coup d’œil...  
Avant de m'élancer dans la descente, je prend une piste en cul de sac (500 mètres de long), qui m'amène sur un promontoire, d'ou l'on peut jouir d'une vue exceptionnelle.

11019   11020
     
11021   11022
     
11023   11024
     
11025   11026

Nous voici arrivés à Igmir. Nous allons découvrir un gite super et très bien tenu, dans lequel nous serons seuls ce soir là. Nous aurons les chambres sur la terrasse, ou nous jouirons d'une vue superbe.

11027

L'étape aura fait 77km
D+ 1100m - D-  1300m
Départ 7h45 - Arrivée 15h15

11028-plan

 


 

Au départ, j'avais prévu de descendre l'Assif Smouguène en vélo, puis de rallier Amtoudi en 4x4 en 2eme partie de matinée. Ensuite nous devions remonter la vallée de l'assif el Kelmt (9b du guide Gandini) pour terminer par 30 km à vélo pour rallier Tafraoute...  Après réflexion, je me dis que faire tous ces km en 4x4 sur une seule journée, c'est vraiment dommage.
Du coup je décide, après avoir consulté l'équipe, de remonter la piste d'hier en 4x4, puis de nous laisser à 40km environ de tafraoute, de manière a ne pas finir l'étape trop tard. Comme ça, ça nous laissera le temps de pouvoir faire un peu de shopping...  En effet, j'ai repéré une piste sur mon GPS, qui devrait nous permettre de faire une petite étape sympa...
Du coup, nous rechargeons les vélos, et nous quittons Igmir, douar qui nous laissera un super souvenir...

12001

Au bout de 30 km, nous arrivons au carrefour de la P1910 et P1916, et c'est de là, que nous décidons de partir à vélo... Nous remontons les roues.

12002

Et nous voilà partis par une belle piste, il est 8h45...

12003   12004

12005

12006

12007

Après 3.5km de montée, nous passons un petit col, avant de redescendre légèrement, pour ensuite enchaîner sur le dernier km de montée. En haut de cette dernière montée, nous arrivons dans un village, et après l'avoir traversé, nous nous retrouvons dans un cul de sac...

12008   12009

Nous nous arrêtons, et prenons par l'intermédiaire de Boulemane, des renseignements auprès d'une habitante. Pour elle, la piste qui continue, n'est pas  praticable en 4x4. Effectivement, elle est complètement abandonnée, et par endroits,  n'existe même plus.  
Nous décidons donc de continuer à vélo, et Boulemane redescendra pour faire le tour un peu plus à l'est. Nous devrions nous rejoindre sur la route de Tafraoute. Ce morceau de piste est long d'environ 4km, qui s’avéreront très agréables. Il nous faudra 1/2h pour rattraper le goudron, et l'on sera très syncro, car Boulemane arrivera dans la même minute...

12010   12011
     
12012   12013

Là, c'est sûr, en 4x4, ça passe pas...

12014

12015

12016   12017

Nous voilà donc revenus sur le goudron, à 25km de Tafraoute. Boulemane nous rejoint, et nous annonce que l'instituteur d'Igmir l'a appelé, pour lui signaler que l'on a oublié notre sac avec le nécessaire pour l'entretien des vélos...( brosse, WD40, et 2,3 bricoles). Bon, c'est pas trop grave, nous avons du matos en double dans le 4x4, 
Nous voici donc partis en direction de Tafraoute, sur cette route, ou les jambes vont tourner à fond. A ce train là, nous ne mettrons pas longtemps à rallier Tafraoute. Nous arrivons au centre ville, il est 11h45.

12018   12019
     
12020   12021

Etape courte, mais sympa : 36km, 500m de D+ et 750m de D-, pour 3h de vélo.

12022-plan

Arrivés à Tafraoute, on se dirige au centre, et l'on choisit un hotel au pif, car on souhaite pouvoir se déplacer en ville sans prendre la voiture. Notre choix se fait sur le 1er ou l'on rentre, parce qu’il a de la place !!!! Hotel Salama. L'hotel est correct, par contre nous avons diné le soir, et ce fût la plus grosse déception de tout le séjour. En un mot : dégueulasse ! Sinon, si vous voulez une bonne adresse, on en a une : le midi on a déjeuné au Marrakech, le top. Le mari et sa femme aux commandes. Au bout de 30 min on a failli partir tellement c'était long, mais en fait, ils font tout eux-mêmes, à la demande, et c'était à tomber. Du très classique, mais du très très bon...

12023

 Ensuite, un grand classique. Petite visite aux rochers peints, puis visite de la ville et du souk.

12024   12025
     
12026   12027

Ah oui, j'oubliais. JP fait sa chochotte, il est allé chez l'esthéticienne... 

12028

 


 

Aujourd'hui, nous allons faire une des plus belles étapes du séjour : elle va être courte, bien roulante, et vous verrez....magnifique.  

Vue depuis les toits de notre hôtel...

13001   13002

Après un bon p'tit déj, nous rechargeons les vélos sur la galerie, et nous voilà partis sur la route de Tiznit.
Au bout d'à peine 30 km, nous nous garons sur le bas coté, en pleine campagne...

13003   13004

Nom d'un chien, la montée qu'on a en face de nous, se voit quasiment en entier . Un pan de montagne à gravir, avec pas moins de 5km de lacets tortueux...  
Aujourd'hui, ça commence par du lourd !
Nous voyons au centre de la photo, le col ou l'on doit passer... 5.5km de piste à 10% de moyenne, avec de nombreuses portions à 12%. Il nous faudra 1h30 pour en venir à bout, mais quelle beauté, quel émerveillement...

13005

Et voici le départ, il est 8 h 50.

13006   13007
     
13008   13009

La vue est superbe. En plus, on prend vite de la hauteur. Au fond, derriere ces montagnes, l'océan n'est pas loin.

13010   13011

13012

13013   13014
     
13015   13016

Pour les adeptes du guide Gandini : départ au km 15.4 de la 8a, jusqu'au km 39.8 puis enchaînement du km 0 de la 8b jusqu'au km 22.2.
La montée continue a être très soutenue. Pas trop de portions de récup... Au 5eme km, nous arrivons sur un léger replat, avant de repartir pour les 500 derniers mètres, toujours à 10%. Le col est là, il est tout près. Nous arrivons sur un piédestal, ou nous allons pouvoir admirer la vallée voisine...superbe.

13016   13017
     
13018   13019

13021

Cette bonne grimpette terminée, nous voici repartis à la descente. Après un bon km, nous rejoignons le goudron, que nous allons suivre pendant 16km. Les montées et descentes s'alternerons, avec notamment une bonne montée de 4km à 6%. Les villages colorés fleurissent à chaque virage...

13022   13023
     
13024   13025
     
13026   13027
     
13028   13029
     
13030   13031

Nous voici arrivés au carrefour avec la piste que nous allons prendre, et qui va nous ramener vers l'ouest. Il est à peine midi, nous décidons de rouler encore un peu. Dans 6km, il y a un petit col, et je dis à Boulemane de nous attendre là-bas pour le picnic. Piste super agréable serpentant au milieu d'un maquis parsemé de village tout colorés.

13032

13033   13034
     
13035   13036
     
13037   13038

Nous voici au col, pause casse-croûte.

13039

Une heure après nous voici repartis. A 100m, je demande à tous le monde de s’arrêter... Jacques se demande bien pourquoi. Mais à ce moment là, personne ne sait encore que que nous allons devoir remonter cette bande verte coincée entre les deux montagnes que l'on aperçoit sur la photo, pour sortir tout en haut ... 

13041

Maintenant, ils ont vu, et franchement, ils n'y croyaient pas. Ils pensaient que je blaguais. Du coup, tout l'monde s’arrête, et imagine !

13042   13043

Mais avant cette cela, nous avons devant nous, une descente de 3.5km à plus de 8%... et on descend, et on descend. Ça ne s’arrête plus, et en plus la végétation devient de plus en plus dense...

13044   13045

Cette fois, on est au pied du mur. Et c'est reparti pour 4.5 km à 10%. Il nous faudra 50mn... La piste est en très bon état.

13046   13047
     
13048   13049
     
13050   13051
     
13052   13053
     
13054   13055

13056

13057   13058

La fin de la montée est toujours aussi raide. Le spectacle, grandiose, nous fait oublier qu'on pédale...  Le sommet n'est plus très loin.

13059   13060

13061

13062   13063

13064

Après avoir pris un moment au col, pour savourer et profiter de la vue, nous voici repartis pour la descente finale sur le douar Tanalt. 7.5 km de descente à 8.5%. 3km de piste, et la fin en goudron. En 1/2 h nous serons en bas.

13065

13066

13067   13068
     
13069   13070

13071

L'étape aura fait 46km pour 1250m de D+ et 1530m de D-. Durée 6h15.

13072-plan

 


 

Pour cette 14eme étape, je n'ai pas trop d'idée... La veille au soir, nous avons récupéré à la CTM, nos housses de vélo et bagages de soute, que Said Moutainbike nous a fait acheminer par bus. 
Sachant que le soir nous avons réservé "Au chant du chameau" à Aglou, je décide de nous faire déposer à mi-chemin entre Mirleft et Aglou, à une dizaine de km de la côte.
Nous voici donc partis, il est 8h45. On se met à rouler au grès du vent...  , et par deux fois, le vent ne nous portera pas dans la bonne direction... Effectivement, par deux fois nous atterrissons dans des culs de sac. A force de chercher, nous trouvons une piste qui débouchera sur les hauteurs, juste avant de replonger sur le goudron longeant la cote, que nous suivrons sur 12km jusqu'à Aglou.
Notre voyage se terminera là, sous le soleil, qui nous aura suivi tout au long des 15 jours (à 2 orages près).

14001

14002   14003

14004

14005

14006

14008

Et oui, c'est fini. Ça nous a fait drôle de ranger le vélo... Mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin.

14009

Au total, nous avons parcouru 745km pour 14 étapes. 13920m de dénivelé et 95h sur le vélo

14007-plan

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies sur votre ordinateur, tablette ou smartphone dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.    OK  

x

 

 

 

 

Extrem'Sud Éditions, enseigne du groupe Serre Éditeur, est titulaire des droits d'auteur et de propriété industrielle sur la structure générale, les textes, images animées ou non, les marques, logos et tous les éléments composant le site extrem-sud.com. Toute représentation ou reproduction totale ou partielle de ce site ou d'un de ses éléments sans autorisation expresse et préalable de Serre Éditeur est interdite. Cette reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. © 2005-2016 by Serre Editeur.