Sur la T1-N1d (Oued Issene) avec Franck38

Écrit par Administrator
Catégorie : Partagez vos coups de cœur Création : lundi 16 mars 2015 10:34

Etape d'Eddir à Abdelmoumen.

Et pourtant, tout avait bien commencé.
- On avait bien dormi... (Dar Dzahra à Taroudant)
- On avait bien déjeuné...
- Il faisait grand beau...
enfin bref, une journée normale.
En plus l'étape se voulait tranquille, et décrite "coup de cœur" pour Gandini.


A peine 40 km pour 600 m de D+ (oui mais au Maroc)
Ceci dit tout se terminera bien, mais Dieu que cela a été chaud.
... ce qu'il faut quand même rajouter, c'est que l'auteur décrit dans son guide (édition 2006) qu'il n'a pas pu faire 12 km se situant au milieu du parcours, la route étant en très mauvais état. 

 

Frank 0

Mais bon, peu importe, on se dit qu'en vélo on passera toujours, et peut-être même que la piste a été réparée.

Arrivés à Eddir, c'est jour de souk. Il est 10h30, et nous nous renseignons auprès des Berbères pour savoir si le 4x4 peut passer jusqu'à Abdelmoumen.
Là ils sont catégoriques. Même à pied ça ne passera pas, qu'ils disent.
Bof, on se dit qu'ils exagèrent, et nous décidons d'y aller, on verra bien.
Le 4x4 quand à lui fera le tour, on le retrouvera dans l'après midi au barrage d'Abdelmoumen. 

Frank 1thumb Frank 2

... le départ est assez raide, puis se radoucit, pour nous offrir 12 premier km agréables à pédaler, ou l'on surplombe l'oued Issene qui serpente en contre bas, nous offrant des paysages fabuleux.

Frank 3Frank 4
Jusqu’à là, on ne regrette pour rien au monde de s’être aventurés dans cette vallée.

... bon et bien voilà, il est 12h30 et nous arrivons tranquillement à Tazouint situé au km 13.5, quand tout à coup, il faut se rendre à l'évidence, les Berbères avaient en partie raison. 

Frank 5thumb Frank 6

la route est coupée, mais un petit sentier est tracé

Frank 7thumb Frank 8

sur environ 40m nous sommes obligés de descendre de vélos.
on va dire que pour l'instant, c'est rigolo. 
Vu de loin, c'est spectaculaire. Y'a quand même de la pente et du vide
En fait, le village suivant, se trouve à 13 km de là. Les villageois n'ont pas daigné entretenir ce tronçon de piste, car celui-ci nécessitait énormément de travail , pour finalement peu d’intérêt, étant donné que pour aller à ce village (Tanamert), un accès existe depuis le barrage d'Abdelmoumen. Mais à ce moment précis, on ne le savait pas, (sinon je pense que l'on aurait fait demi-tour) alors nous avons continué.

Frank 9

Après ce premier passage délicat, nous nous sommes remis à rouler 500 mètres avant un deuxième arrêt pour un nouveau passage délicat et une première crevaison de Bébert.

thumb Frank 10thumb Frank 11

La piste était taillée dans la pente, et serpentait en suivant les lignes de courbe, et en montant progressivement. Mais à chaque virage à gauche, cela formait une ravine depuis le haut de la falaise, qui à chaque pluie venait dégrader, voir emporter complètement la piste. Nous avons eu au moins 20 passages plus ou moins délicats.

thumb Frank 12thumb Frank 13

Trois d'entre eux nous on fait réfléchir un bon moment avant de les franchir.

thumb Frank 14thumb Frank 15thumb Frank 16thumb Frank 17
Nous y sommes quand même allés, mais il a fallu s'entraider pour passer les sacoches, puis les vélos.

Frank 18
Moi qui ai le vertige, je n'ai même pas pu revenir chercher mon vélo, après avoir passé ma sacoche.

A un moment deux ânes et un mulet étaient allés s'enfiler sur un de ces passages, et se sont retrouvés bloqués au milieu. Nous avons dû aller leur faire faire demi-tour afin que l'on puisse passer.
De plus, comme la piste n'était pas entretenue depuis des années, et qu'elle était bordée d'arganiers, les épines jonchaient le sol, et nous nous sommes mis à crever à tour de rôle. 

Frank 19

Un autre passage délicat

Pris par la peur de devoir faire demi-tour à tout instant, faute de pouvoir passer, je vous certifie qu'à la sortie je n’étais pas très fier d'avoir embarqué l'équipe dans cette galère. 
Entre-temps, nous avions vu que Boulemane nous avait appelé plusieurs fois sur nos portables. 

Frank 20
Pris dans notre galère, nous n'avions pas vu l'heure passer. Et pour faire 30 bornes, il ne faut pas 8 heures d'habitude. Nous l'avons appelé pour le rassurer, et lui demander de venir à notre rencontre le plus possible, pour pouvoir nous ravitailler en eau. 

Frank 21

Arrivés au village de Tanamert, Boulemane est là... soulagement. On est sacrément content de le retrouver. On s'envoie une bouteille d'eau chacun, mais ensuite, personne n'a envie de monter dans le 4x4. On a tous besoin de rouler pour se dégourdir les jambes. 

Frank 22

Il nous faudra encore 3/4 heure pour aller jusqu'au barrage (8km pour 200m de D+ ) et là nous chargerons les vélos (il est 19.00 h), vers l’hôtel Zolado (direction Tazarine) que nous a déniché Boulemane. 

Frank 23
L'étape était enfin terminée, et on aura roulé 31.5 km pour 635 m de D+ , et surtout 8h30 pour les réaliser. Malgré la galère, nous avions pu prendre quelques photos sur le décor qui nous entourait. 

Mais bon, tout s'est bien fini, et aujourd'hui quand on en reparle, ça nous fait des frissons.

 

 

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies sur votre ordinateur, tablette ou smartphone dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.    OK  

x

 

 

 

 

Extrem'Sud Éditions, enseigne du groupe Serre Éditeur, est titulaire des droits d'auteur et de propriété industrielle sur la structure générale, les textes, images animées ou non, les marques, logos et tous les éléments composant le site extrem-sud.com. Toute représentation ou reproduction totale ou partielle de ce site ou d'un de ses éléments sans autorisation expresse et préalable de Serre Éditeur est interdite. Cette reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. © 2005-2016 by Serre Editeur.